RDC : 14 civils tués par des hommes armés dans le nord-est

 

Quatorze civils ont été tués mercredi matin par des assaillants non identifiés dans un village du nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), selon la société civile locale.

"Des assaillants armés ont attaqué mercredi matin, le village de Dar près du centre de négoce de Bule, dans le territoire de Djugu ( Province de l'Ituri), tuant 14 personnes et blessant 4 autres", a déclaré à Anadolu, Charité Banza, président de la société civile locale.

Quasiment absente dans cette contrée, l'armée congolaise n'est pas intervenue, a ajouté la même source déplorant l'insécurité prévalant dans cette province.

Joint par Anadolu , le porte-parole de l'armée en Ituri , le lieutenant Jules Ngongo a confirmé l'attaque sans toutefois donner plus de détails sur le bilan.

Après deux mois d'intenses violences déclenchées en juin dernier, l'Ituri a connu une accalmie après des offensives de l’armée en juillet contre les assaillants dirigés, d’après les autorités, par un certain Ngudjolo.

Plus de 300 000 personnes ont fui leurs villages, selon l'ONU en juin et une centaine de personnes ont été tuées, selon les autorités provinciales.

Le président Félix Tshisekedi avait dénoncé une "tentative de génocide" pour "déstabiliser" son pouvoir.

A l'éclatement des violences, la société civile et les ONG faisaient état des violences impliquant deux communautés ( Hema et Lendu).

Leur cohabitation difficile et l'implication des milices tribales avait déclenché une guerre civile pour le contrôle des terres au début des années 2 000.

Ces violences avaient avait fait 60 000 morts jusqu’à l’intervention d’une force européenne (Artémis) sous commandement français. Certains chefs de guerre capturés avaient été les premiers à être jugés par la Cour pénale internationale (CPI).

 

RDC : le chef militaire des rebelles rwandais FDLR éliminé par l'armée

L'armée congolaise a annoncé, mercredi, avoir tué le général Sylvestre Mudacumura, chef militaire des rebelles rwandais des forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC) où il commandait les rebelles depuis des dizaines d'années.

Il a été tué dans la nuit du mardi au mercredi au cours d’un raid de l'armée congolaise dans la chefferie de Bwito, en territoire de Rutshuru proche du Parc National des Virungas, fief depuis plusieurs années des FDLR.

"Il a été neutralisé avec ses lieutenants par les forces armées, cet homme était à la tête de la branche radicale des FLDR . Il s’est opposé au rapatriement volontaire des combattants au Rwanda", a déclaré à Anadolu, le porte-parole de l'armée congolaise, le général- major Leon Richard Kasonga.

"Nous lui avions lancé à plusieurs reprises des appels à la reddition. Sa neutralisation est un message et un signal fort pour les autres rebelles qui hésitent à se rendre", a-t-il ajouté.

Visé par un mandat d’arrêt international de la Cour pénale internationale (CPI) depuis le 13 juillet 2012 pour des crimes de guerre commis entre janvier 2009 et septembre 2010 dans les provinces du Nord - Kivu et Sud - Kivu , Mudacumura était l'un des hommes les plus recherchés de la sous région des Grands lacs.

Il est l'un des anciens gradés des Forces armées rwandaises (FAR), impliquées dans le génocide des Tutsi au Rwanda en 1994 ( plus de 800 mille morts).

Sa mort met en difficulté les FDLR déjà affaiblies par les redditions, l'arrestation de ses commandants, scissions et la mort en avril dernier, en Allemagne, de son chef politique Ignace Murwanashyaka.

Retranchés depuis 1994 dans l’Est de la RDC après le génocide les rebelles "hutu", les rebelles se sont reconstitués sur le territoire congolais en 2000.

Depuis, ils sont accusés par l’ONU et Kinshasa de plusieurs exactions contre les populations civiles congolaises, dans plusieurs localités des provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu, frontalières du Rwanda.

 

 

Pascal Mulegwa, Lassaad Ben Ahmed, Nadia Chahed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: République Démocratique du Congo - RDC, rdc terrorisme, rdc civils morts, rdc violence, ONU RDC, Ituri, Nord Kivu, Rutshuru

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]