Tunisie / Présidentielle : 4 candidats seraient en tête

Il s'agit de Nabil Karoui, de Abdelfattah Mourou, de Kais Saïed et de Abdelkrim Zbidi

 

Quatre candidats seraient en tête du scrutin présidentiel tenu en Tunisie tenu dimanche, selon certains indicateurs.

Les informations obtenues de sources concordantes indiquent que les candidats, Nabil Karoui ("Au cœur de la Tunisie", actuellement incarcéré), Kais Saïed (indépendant), Abdelfattah Mourou (Ennahdha), et Abdelkarim Zbidi (candidat indépendant et ministre de la Défense), arrivent en tête du vote.

Tous les bureaux de vote en Tunisie ont fermé à 18h locale (17h GMT).

Le taux de participation dans tout le pays est de 27.8% à 15h (14h GMT), a annoncé le président de l'Instance Supérieure Indépendante pour les Élections (ISIE), Nabil Baffoun, lors d'un point de presse.

Le nombre d'électeurs inscrits à l'étranger est de 384 mille électeurs et électrices, tandis que le nombre d'électeurs en Tunisie est de 7 millions.

Après l'annonce de retrait de deux candidats en faveur de l'un des candidats, 24 candidats ont participé réellement au premier tour du scrutin dans la course pour la magistrature suprême.

 

Tunisie/Présidentielle : Zbidi et Marzouki ont voté à Sousse

Les deux candidats à la présidentielle, Abdelkarim Zbidi, ministre de la Défense (indépendant), et l’ancien président, Moncef Marzouki (Mouvement Tounes Al Irada) ont voté, dimanche, au gouvernorat de Sousse (Est).

Le candidat indépendant, Kais Saied, a voté au gouvernorat de l’Ariana (nord-est).

Zbidi avait respecté « le silence électoral » et s’est contenté de dire, dans une déclaration aux médias, dont Anadolu, dimanche, que « j’ai accompli mon devoir de vote et il n’est pas possible d’évaluer la campagne maintenant ».

Il convient de noter que Zbidi est né dans la ville de Rejich du gouvernorat de Mahdia. Il habite à la ville côtière de Hammam Sousse.

Les unités sécuritaires et armées ont été intensivement déployées autour des bureaux de vote du gouvernorat.

Des observateurs de la société civile et des partis politiques ont participé à ce processus à côté d’observateurs nationaux et internationaux.

Le gouvernorat de Sousse compte 369 mille et 872 électeurs inscrits, répartis sur 177 centres de vote.

Pour sa part, le candidat Moncef Marzouki a déclaré après avoir voté que « le pays progresse et c’est le peuple qui est gagnant ».

Et Marzouki d’ajouter que « je suis content de voir le pays progresser, on ne rêvait pas d’aboutir à ce que nous vivons aujourd’hui ».

Il a considéré que la campagne électorale s’est bien déroulé « à l’exception de l’affaire des deux candidats, dont l’un est emprisonné et l’autre est à l’extérieur du pays (Nabil Karoui en prison pour des accusations de corruption et Slim Riahi qui est en France) ».

Marzouki a également salué le rôle des médias, indiquant que « la campagne a globalement réussi et il n’y avait pas de violence, les médias ont joué leur rôle avec professionnalisme afin de consacrer la démocratie ».

Et d’ajouter qu’ « il existe encore des problèmes politiques dans le pays et des conflits entre les forces révolutionnaires et antirévolutionnaires, c’est un conflit naturel ».

Le candidat indépendant Kais Saied a, pour sa part, voté au bureau de vote de la Cité Nasr, dans le gouvernorat de l’Ariana.

Saied a déclaré aux médias à la sortie du bureau de vote que « les Tunisiens poursuivent leur révolution à travers les urnes ».

Et d’ajouter que l’élection présidentielle en Tunisie est une nouvelle forme de révolution avec de nouveaux critères et que les penseurs et philosophes devraient observer cette nouvelle phase entamée par les Tunisiens, qui va marquer l’Histoire.

Saied a mis en garde contre la manipulation des voix des Tunisiens, qui veulent traduire leur volonté à travers les urnes.

Il a assuré, dans le même contexte, qu’on ne peut pas marquer l’Histoire si on veut retourner en arrière.
Les bureaux de vote ont ouvert leurs portes, dimanche vers 8 :00 (7 :00 GMT), et ont fermé vers 18 :00 heure locale (17 :00 GMT).

Le taux de participation a atteint 27,8% dans tout le pays vers 16 :00 (15 :00 GMT), deux heures avant la fermeture des bureaux de vote.

Le nombre d’électeurs inscrits dans les registres de l’ISIE est de 7 millions et 155 mille, qui votent dans 13 mille bureaux de vote répartis sur 4567 centres de vote dans 33 circonscriptions, à l’intérieur et à l’extérieur.

Après le retrait de deux candidats au profit de l’un des 26 candidats, la concurrence a lieu réellement entre 24 candidats au premier tour de l’élection présidentielle.

 

 

 

Maher Jaidane, Mourad Hamrouni, Yosra Ouanes, Mona Saanouni

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Tunisie, tunisie politique, élection présidentielle, Nabil Karoui, abdelkrim zbidi, Abdelfattah Mourou, Kaïs Saïed

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]