Ouganda / Ebola : Un nouveau cas importé de la RDC

En juillet dernier, les autorités ougandaises avaient annoncé la fin de la "transmission" du virus Ebola dans l'ouest de leur pays où deux enfants malades d'Ebola avaient perdu la vie.




Une jeune fille congolaise a été déclarée positive au virus Ebola sur le territoire ougandais, jeudi, après avoir séjourné en République démocratique du Congo (RDC), ont annoncé les autorités sanitaires ougandaises.

La Congolaise de neuf ans a quitté le territoire congolais avec sa mère le 28 août 2019, explique le ministère ougandais de la santé dans un communiqué.

"Elles sont entrées en Ouganda par le poste frontière de Mpondwe pour se faire soigner à Bwera, dans le district de Kasese. Un échantillon de sang a été prélevé immédiatement et envoyé pour test à l'institut de recherche sur le virus en Ouganda et confirmé positif", souligne le même texte.

"Depuis que l'enfant a été identifié au point d'entrée, il n'y a aucun contact en Ouganda", a précisé le ministère ougandais de la Santé.

Le ministère affirme, en outre, avoir déployé une équipe "d'intervention rapide" à Kasese pour prendre en charge la jeune fille.

Située dans le district de Kasese, à 472 km de Kampala, la localité de Bwera est frontalière avec le territoire de Beni , dévasté par Ebola depuis treize mois.

En Juillet dernier, les autorités ougandaises avaient annoncé la fin de la "transmission" du virus Ebola dans l'ouest de leur pays où deux enfants malades d'Ebola avaient perdu la vie.

Depuis, aucun nouveau cas n'avait été enregistré.

En République démocratique du Congo (RDC), L'épidémie déclarée depuis août 2018 a fait, à ce jour 2 006 morts dont 1901 oarmi les 2899 cas confirmés.

Le cumul des cas est de 3.004. Seules 902 personnes ont été guéries, selon le dernier bulletin officiel, aui fait, en outre état de 411 "cas suspects en cours d’investigation".

Cette épidémie a été élevé au rang d'urgence sanitaire de portée internationale, par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Déclarée depuis le 1er août 2018 , l’épidémie à virus Ebola a fait, à ce jour, près de deux mille morts dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), ont annoncé jeudi , les autorités sanitaires congolaises.

"Depuis le début de l’épidémie, le cumul de cas enregistrés a été de 2.997, dont 2.892 confirmés et 105 probables. Au total, il y a eu 1.998 décès (1.893 parmi les cas confirmés et 105 parmi ceux probables).", a indiqué le comité national multi-sectoriel de lutte contre la maladie.

L’épidémie touche les provinces du Nord-Kivu, de l'Ituri et Sud-Kivu frontalières avec le Rwanda, l’Ouganda , le Burundi et la Tanzanie.

Cette épidémie est la deuxième pire vécue par le monde après celle qui avait tué plus de 11 300 personnes entre 2014 et 2016 en Afrique de l'Ouest.

L'épidémie continue de se propager, notamment à cause de la forte mobilité des populations dans les zones touchées , le non respect des règlements sanitaires et la méfiance des populations vis - à - vis des agents de la riposte.

L'épicentre de l'épidémie se situe dans les villes de Beni et Butembo dans le Nord-Kivu, la province la plus touchée.

Un espoir de vaincre Ebola a vu le jour après la découverte, récemment, de deux traitements qui ont prouvé leur efficacité à savoir "Mab114" et Regeneron"

 

 

 

Pascal Mulegwa

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: ebola, épidémie ebola, République Démocratique du Congo - RDC, Ouganda, rdc santé, santé ouganda

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]