Burundi / Cholera : 28 personnes contaminées en trois jours

Publié par Lassaad Ben Ahmed le . Publié dans Actualité Afrique

Aucun décès n’a été signalé.



Au moins 28 personnes ont été atteintes de choléra depuis dimanche, selon les services sanitaires de Rugombo, province de Cibitoke, au nord-ouest du Burundi, a rapporté mercredi, le Collectif des journalistes indépendants SOS-Médias Burundi, citant une source médicale.

« Parmi les personnes atteintes, 24 proviennent de la zone de Ndava, un cas dans la commune de Buganda, 2 cas de la colline Gitumba en zone de Nyamakarabo de la commune de Mugina et un cas de la colline Rusiga de la même commune », a déclaré Docteur Célestin Ndayavuga, directeur du district sanitaire de Cibitoke.

Aucun décès n’a été signalé.

« L’hôpital continue de désinfecter les ménages d'où viennent les patients avec l'aide de la Croix rouge du Burundi », a-t-il ajouté. Il a demandé à l'administration de sensibiliser la population à l'hygiène.

En juin dernier, au moins douze cas de choléra ont été enregistrés dans la ville de Bujumbura et dans la province de Cibitoke selon le bilan établi par le ministère de la Santé publique et de la lutte contre le Sida.

Le ministère de la Santé publique et de la lutte contre le Sida a également fait état de 142 cas de choléra répertoriés en juin dernier dans la province de Rumonge au sud du pays.

Au Burundi, le choléra est particulièrement endémique le long du lac Tanganyika et dans la plaine de la Rusizi, ouest du pays.

En 2013, sur 936 cas de choléra recensés dans les provinces de Bubanza et Cibitoke (ouest) et Makamba au sud du pays, 17 personnes sont mortes de cette épidémie.

Selon des autorités sanitaires, le choléra est devenu quasi endémique dans la plaine de l’Imbo à cause du manque d’eau potable. Ce qui pousse les riverains du lac Tanganyika à consommer l'eau insalubre du lac.

 

 

Jean Bosco, Lassaad Ben Ahmed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Burundi, cholera

Imprimer