Cameroun : une nouvelle attaque de Boko Haram contre une base militaire

Une vingtaine de terroristes de Boko Haram ont été tués, dans la nuit de mercredi à jeudi, quand ils ont attaqué une base militaire dans la zone du Lac Tchad à l’Extrême-Nord du Cameroun.



L’armée camerounaise a repoussé, dans la nuit de mercredi à jeudi, une attaque de Boko Haram contre la base militaire de Makary dans l'Extrême-Nord du Cameroun, près de la frontière avec le Nigéria, a déclaré le général de brigade Bouba Dobekréo, commandant du secteur 1 de la Force Mixte Multinationale (FMM).

« Plusieurs terroristes de Boko Haram à bord de deux véhicules équipés de canons (…) ont avancé, vers 02h40 (heure locale / GMT + 1), sur le camp militaire», a révélé le Général Bouba.

« Avec des raids de représailles, les forces de défense camerounaises ont forcé les terroristes de Boko Haram à battre en retraite du camp. Une vingtaine d’assaillants ont été neutralisés au cours de la riposte et plusieurs autres ont été blessés. Les assaillants ont fui avec certains des corps et des blessés», a souligné l’officier de l’armée.

Boko Haram a intensifié ses attaques au cours des dernières semaines contre les bases militaires de l’Extrême-Nord du Cameroun, en dépit des affirmations des militaires selon lesquelles les forces régulières de la coalition ont le dessus contre les assaillants. De nombreux soldats ont été tués, blessés ou portés disparus.

Depuis mai, au moins trois bases militaires ont été attaquées de la même manière, principalement dans la zone du Lac Tchad, région très excentrée du pays.

Dans la nuit du 9 au 10 juin, « plus de 300 combattants de Boko Haram, lourdement armés, ont attaqué la localité de Darak », avait révélé le ministre camerounais de la Défense, Joseph Beti Assomo dans un communiqué daté du 12 juin 2019. Près de 30 personnes (civiles et militaires) ont été tuées au cours de l’attaque.

Vendredi 21 juin, le Cameroun va observer un deuil national en mémoire des militaires morts en mission dans cette attaque perfide du groupe terroriste Boko Haram contre le poste avancé de l’armée camerounaise à l’île de Darak.

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]