Les avions de Haftar bombardent des positions des forces du gouvernement d’entente nationale

Selon une source militaire appartenant au gouvernement d'entente nationale.

 

Les avions militaires aux forces du Général à la retraire Khalifa Haftar, commandant des forces de l’Est, ont bombardé, mercredi, les positions appartenant aux forces du gouvernement d’entente nationale, dans le sud de la capitale libyenne Tripoli, a indiqué une source militaire.

La même source, appartenant au gouvernement d’entente nationale (reconnue à l’échelle internationale), a déclaré, sous le couvert de l’anonymat, que le bombardement avait visé leurs positions, dans les régions de Salaheddine et d’al-Hadhba (sud de Tripoli).

Jusqu’à 18h50 GMT aucune blessure n'a été signalée, tandis que le bombardement a touché des positions proches des zones d'habitation, a précisé la source.

Dans le même contexte, la chaîne privée « Libya al-Ahrar » a cité le commandant de l’axe militaire de Salaheddine, Mohamed al-Dharrat, qui indique que l’aviation de Haftar avait visé une maison dans la région, sans donner plus de détails.

Pour sa part, le porte-parole de l’opération « Volcan de la colère », Mustapha al-Majai, a déclaré à la chaîne privée « Al-Raed », que l’aviation de Haftar avait également visé l’hôpital Abu Salim. Ce dernier a reçu 8 blessés tombés lors du bombardement.

Le correspondant d’Anadolu a rapporté qu'un calme précaire règne sur la zone, mercredi, après la mise en échec, mardi par les forces de Haftar, d’une attaque des forces du gouvernement d’entente contre l’ancien aéroport international de Tripoli.

Le correspondant a cité des sources sur le terrain, qui indiquent que les confrontations du mardi avaient fait nombre de morts des deux parties, dont 6 individus appartenant à la zone militaire de l’Ouest, relevant du gouvernement d’entente.

Le porte-parole des forces du gouvernement d’entente, Mohamed Gnounou, avait indiqué, mardi, que les forces aériennes avaient mené trois frappes contre les forces de Haftar, dans la région de Kasr Ben Ghachir et le périmètre de l’aéroport de Tripoli, dans le sud de la capitale.


 

Walid Abdallah, Mona Saanouni

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]