Ouganda / Ebola : décès d’un enfant de 5 ans et 2 cas confirmés




La maladie mortelle à virus Ebola s’est étendue de la République démocratique du Congo vers l’Ouganda, suite au décès, mercredi, d’un enfant de 5 ans et la détections de deux autres cas confirmés, à Bwera à l'ouest de l'Ouganda, a-t-on appris de source officielle.

Dans un communiqué, rendu public mercredi, le ministère ougandais de la Santé affirme que l’enfant de cinq ans, qui a traversé les frontières lundi soir avec sa famille est décédé mercredi matin.

Le ministère de la Santé précise également que « deux autres cas confirmé d’Ebola » ont été recensés dans le district de Kasese, à l’ouest de l’Ouganda. Il s’agit de la grand-mère (âgé de 50 ans) de l’enfant décédé et de son frère âgé de 03 ans qui ont été mis, par ailleurs, en isolation à l’hôpital de Bwera.

La même source ajoute que 8 autres cas sont sous surveillance.

Lundi soir, le ministère congolais de la Santé, avait expliqué dans un communiqué que l’enfant avait accompagné sa mère qui devait voyager en RDC, au mois de mai 2019, « pour prendre soin de son père, qui est malheureusement décédé d’Ebola le 27 mai 2019 à Cantine-Aloya, dans la zone de santé de Mabalako ».

« La mère de l’enfant est une femme d’origine congolaise mariée à un homme ougandais et ils résident dans le district de Kasese en Ouganda », avait expliqué le communiqué du ministère congolais de la Santé, en date du 11 juin 2019.

L’enfant et sa famille étaient alors listés dans un centre de traitement Ebola, mais ils ont dû le quitter sans prévenir.

L’enfant et sa famille auraient traversé la frontière à pied en empruntant des chemins irréguliers pour contourner les contrôles, selon le ministère congolais de la Santé.

Mais les autorités sanitaires ougandaises n’ont pas tardé à les retrouver, suite à une coordination entre les autorités sanitaires des deux pays.

Ainsi, l’enfant et 5 autres personnes ont été mis dans l’isolement et 8 autres contacts ont été mis sous surveillance pendant 21 jours.

Pour rappel, l’actuelle épidémie d’Ebola s’était déclenchée le 1er août dans l’est de la RDC. L’équipe de riposte est parvenue jusque-là à la contenir dans deux provinces (Nord-kivu et Ituri), malgré un bilan relativement lourd : 2071 cas, dont 1396 décès.

Des contrôles frontaliers stricts ont été mis en place dans les pays voisins, entre autres en Ouganda, pour éviter la propagation de la maladie.

Selon un communiqué des Nations Unies en date du 11 juin, « l’Ouganda a de l’expérience dans la gestion des flambées d’Ebola ».

« En prévision d'un éventuel cas d'importation lors de l'épidémie actuelle en RDC, les autorités ont fait vacciner près de 4.700 agents de santé dans 165 établissements de santé (y compris dans l'établissement où l'enfant est soigné); la surveillance de la maladie a été intensifiée; et des agents de santé ont été formés à la reconnaissance des symptômes de la maladie », a affirmé l’ONU.



 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]