Soudan : 19 enfants tués depuis la dispersion du sit-in de Khartoum (Unicef)

L’Organisation a appelé la communauté internationale à prendre une position ferme pour poursuivre le dialogue quant au transfert du pouvoir à une autorité civile.

 

Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) a annoncé, mardi, qu’au moins 19 enfants ont été tués au Soudan et que 49 autres ont été blessés, depuis la dispersion du sit-in de Khartoum, le 3 juin courant.

C’est ce qui ressort d’un communiqué, lu par le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, Stéphane Dujarric, lors d’une conférence de presse au siège de l’Organisation à New York.

La directrice exécutive de l’Unicef, Henrietta Fore, a exprimé sa préoccupation quant à la violence et l’instabilité au Soudan, notamment « l’usage exagéré de la force contre les protestataires pacifiques », indique le communiqué.

L’Unicef a souligné, dans le même contexte, avoir « reçu des informations sur la détention et l’enrôlement des enfants au combat », sans accuser une partie bien définie.

Le communique précise également que les écoles et les hôpitaux ont été visés, cambriolés et détruits et que les fonctionnaires de la santé ont été attaqués, juste pour avoir fait leur travail.

L’Organisation a, entre autres, mis l’accent sur le fait que les enfants soudanais vivent sous l’effet de décennies de conflit et de mauvaise gestion.

Elle a assuré, dans le communiqué, qu’elle poursuit son travail en dépit de l’instabilité dans le pays.

L’Unicef a, d’autre part, appelé les autorités à permettre aux organisations humanitaires de répondre aux besoins des nécessiteux, dont l’accès aux hôpitaux.

Le communiqué appelle également la communauté internationale à prendre une position ferme pour poursuivre le dialogue quant au transfert du pouvoir à une autorité civile.

Le 3 juin courant, les forces sécuritaires s’étaient introduites dans la place du sit-in à Khartoum et l’a dispersé par la force.

L’Opposition avait annoncé que la dispersion du sit-in et la violence avaient fait 118 morts, tandis que le ministère de la Santé avait annoncé seulement 61 morts.

 

 

Mohamed Tarek, Mona Saanouni

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]