Union Africaine: Entrée en vigueur de la Zone de libre échange continentale

Pour l’UA, la mise en ouvre de la Zlec permettra d’augmenter de près de 60% d’ici à 2022 le niveau de commerce intra-africain contre 16% actuellement.

 

La Zone de libre échange continentale (Zlec), projet phare de l’Union Africaine (UA), visant l’émancipation économique du continent, est entrée en vigueur, jeudi 30 mai, ont rapporté des médias africains et français.

Cinquante-deux membres de l’UA sur 55 ont signé l’accord portant création de la Zlec depuis mars 2018, à l’exception de la première économie du continent, le Nigeria, indique le site Tchadinfo.

Mais pour entrer en vigueur, il fallait que 22 membres ratifient la Zlec et le notifient officiellement à l’organisation continentale. Ce seuil a été atteint le 29 avril, ouvrant la voie à une entrée en vigueur 30 jours plus tard, comme prévu dans les statuts de la Zlec, précise la même source.

La zone de libre-échange devra permettre l’élimination progressive des droits de douane entre les pays membres, favorisant ainsi le commerce au sein du continent et permettant aux pays africains de s’émanciper d’un système économique trop centré sur l’exploitation des matières premières, souligne encore le site d'information tchadien.

Et d'ajouter que pour l’UA, la mise en ouvre de la Zlec permettra d’augmenter de près de 60% d’ici à 2022 le niveau de commerce intra-africain. Actuellement, seulement 16% du commerce des pays africains s’effectue avec d’autres pays du contient.

Les différents pays signataires poursuivent depuis le 20 mai des négociations bilatérales, notamment sur les produits qui feront l’objet d’une libéralisation ou au contraire en seront exclus, précise pour sa part l'hebdomadaire panafricain "Jeune Afrique".

L’exclusion repose sur certains critères tels que la sécurité alimentaire (blé, riz…), les recettes douanières, l’impact socio-économique. (santé public, protection de certaines industries…). Ces échanges porteront également sur les conditions applicables pour que les marchandises bénéficient de la franchise de droits de douane, souligne le même média.

Les résultats de ce cycle de discussions seront entérinés lors d’une conférence ministérielle, les 7 et 8 juin prochains à Addis-Abeba, en Éthiopie, avant la tenue du grand sommet des chefs d’État et de gouvernement en vue de lancer la première phase opérationnelle, le 7 juillet à Niamey, au Niger.




 

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]