Cameroun-Nigéria : Réouverture de l'axe Amchidé-Banki

Après cinq ans de fermeture à cause des exactions du groupe terroriste nigérian Boko Haram.

L’axe routier entre Amchidé ( Extrême-Nord du Cameroun) et Banki (est du Nigéria) a été rouvert mercredi, après cinq ans de fermeture.

La réouverture officielle a été faite lors d'une cérémonie présidée par le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, Bakari Midjiyawa, en présence des responsables de la Force Mixte Multinationale de lutte contre Boko Haram.

Cet axe a été fermé tout autant que les autres passages frontaliers entre les deux pays à cause de l'activisme du groupe terroriste nigérian Boko Haram aussi bien au Nigéria que dans les pays voisins tels le Cameroun.

Aujourd'hui, "la situation à la frontière s’est normalisée et nous avons jugés utile de relancer le trafic entre le Cameroun et le Nigéria", a précisé le gouverneur de la région de l'Extrême-Nord dans une déclaration.

"La douane ainsi que la police de l’immigration ont déjà été installées pour collecter les taxes", a-t-il ajouté.

Présent à la cérémonie de réouverture, le commandant du 1er secteur de la Force multinationale mixte (FMM), le général de Brigade Bouba Dobékréo , a tenu à rassurer les opérateurs économiques présents.

"Au niveau sécuritaire, nous avons eu des échanges à un très haut niveau entre les autorités militaires nigérianes et camerounaises. Dans nos échanges, nous avons insisté sur l’ouverture du corridor pour atténuer les souffrances des populations", a-t-il déclaré.

Bien que les autres corridors entre les deux pays demeurent fermé, la réouverture de l'axe Amchidé-Banki, augure d'une amélioration générale de la situation sécuritaire, estiment des sources locales.

La réouverture de la frontière Cameroun-Nigeria dans la localité d’Amchidé au trafic commercial est une nouvelle qui va sans doute redonner espoir aux commerçants mais aussi aux populations des localités camerounaises, nigérianes et tchadiennes longtemps privés de leurs activités commerciales quotidiennes, note le site "Actu Cameroun".

Le média camerounais souligne, en outre, que "la réouverture de cette frontière, pôle d’excellence du trafic transfrontalier entre plusieurs pays de l’Afrique centrale à savoir le Cameroun, le Tchad, de la République Centrafricaine, la République Démocratique du Congo, le Nigeria et même le Soudan va redonner un souffle à l’économie des localités de la zone en berne avec l’avènement de Boko Haram qui a tout détruit au passage".

 

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]