RDC : deux morts et une trentaine de disparus dans un naufrage au lac Kivu

"83 personnes étaient à bord, mais seules 50 ont été sauvées. Deux corps ont été repêchés des eaux et les recherches continuent pour retrouver les autres passagers", a affirmé Delphin Mbirimbi, responsable de la société civile locale.



Deux personnes sont mortes et une trentaine d'autres ont été portées disparues, lundi matin, après le chavirement d'une pirogue motorisée au lac Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), selon un bilan provisoire annoncé par les autorités locales.

Surchargée de produits agricoles, la pirogue motorisée qui assurait la liaison commerciale entre la localité de Kaziba dans la province du Sud-Kivu et la ville de Goma, capitale de la province du Nord-Kivu "a chaviré avec environ 80 passagers à bord", a déclaré à Anadolu, Bédé Mwamba, administrateur du territoire de Kalehe, dont relève la localité de Kaziba.

"83 personnes étaient à bord, mais seules 50 ont été sauvées. Deux corps ont été repêchés des eaux et les recherches continuent pour retrouver les autres passagers", a affirmé pour sa part Delphin Mbirimbi, responsable de la société civile locale.

"Selon les premières informations, la surcharge et le vent violent qui soufflait sur le lac sont la cause de l’accident de cette pirogue qui venait de Kaziba et se rendait à Kitutu, près de Goma", a ajouté Mbirimbi.

Des pirogues motorisées effectuent des traversées tous les lundis et jeudis.

Pour rappel, le territoire de Kalehe, situé sur la rive orientale du lac Kivu, a enregistré le 15 avril dernier l'un des naufrages les plus meurtriers de l'histoire récente de la RDC. Le naufrage d'une pirogue motorisée avait fait plus de 150 morts et le deuil national avait été décrété.

Les naufrages sont réguliers et généralement meurtriers sur les lacs et rivières de la RDC, pays traversé par de nombreux cours d’eau.

Le plus Grand est le fleuve Congo qui traverse plusieurs provinces, y compris la capitale Kinshasa.

La plupart des embarcations congolaises ne répondent à aucune condition de sécurité.

 

 

 

Pascal Mulegwa, Lassaad Ben Ahmed

 

 



Mots-clés: république démocratique du congo, Lac Kivu, naufrage

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]