RDC / Ebola : plus de 1000 morts depuis le début de l'épidémie



Plus de mille personnes ont trouvé la mort depuis le déclenchement de l'épidémie d'Ebola dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), selon le dernier bilan officiel publié vendredi soir.

Depuis août dernier, plus de 1.529 cas suspects ont été recensées dont 1.463 confirmés et 66 probables, indique le ministère de la Santé dans un communiqué.

Le nombre total de décès enregistrés s'est élevé à 1.008 dont 942 confirmés et 66 probables, précuise la même source, ajoutant que 422 personnes sont guéries.

Par ailleurs 270 cas suspects sont en cours de vérification.

L'actuelle épidémie, la dixième à ce jour de l'histoire de la RDC, est apparue au Nord-Kivu (est) avant de se propager dans la province voisine de l'Ituri.

Les données épidémiologiques montrent que la majorité des cas et décès sont concentrés géographiquement dans la ville de Butembo (Nord-Kivu) et ses alentours.

"Sur un total de 1.529 cas, 674 (soit 44 %) ont été notifiés dans les deux zones de santé de Butembo, à savoir Katwa et Butembo.", précise le ministère de la Santé.

Cette ville de plus d'un million d'habitants enregistre le plus lourd bilan en termes de pertes en vies humaines car plus de la moitié des décès sont survenus dans la ville de Butembo.

Les efforts onusiens et gouvernementaux pour vaincre l'épidémie ont été entravés par la forte mobilité de la population et les troubles persistants les deux provinces en proie aux violences de groupes armés.

Les efforts sont également entravés par la méfiance généralisée d'une frange de la population locale à l'égard du gouvernement central, qui avait ordonné le report en décembre dernier des élections présidentielle et législatives à Beni et Butembo, en raison de l'épidémie d'Ebola.

Le 19 avril dernier, un médecin camerounais de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait été tué lors d'un assaut des miliciens contre les cliniques universitaires.

Face à la flambée de nouveaux cas ces derniers mois et la persistance de l'épidémie, le président Félix Tshisekedi, a crée un comité de pilotage multi-sectoriel de la riposte regroupant les ministères concernés.

L 'OMS a prévenu vendredi , que la transmission du virus Ebola allait se poursuivre de façon "continue" et "Intense" dans les provinces du Nord - Kivu et de l'Ituri.

 

 

Pascal Mulegwa, Nadia Chahed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]