La BAD réitère son engagement à soutenir la Tunisie

En visite à Tunis, le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, doit y inaugurer le Bureau régional de la BAD pour l’Afrique du Nord.

 


Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, a fait part, jeudi, de l’engagement de son institution à continuer de soutenir la Tunisie, afin de lui permettre de mettre en œuvre ses programmes de réforme et ses projets de développement et de réussir son développement et sa transition économique.

C’est ce qui ressort de la rencontre du président de la BAD, actuellement en visite à Tunis, en compagnie d’une délégation de hauts responsables de la banque, avec le ministre tunisien du Développement, de l'investissement et de la coopération internationale, Ziad Laadhari, entouré de ses proches collaborateurs.

Au cours de la réunion, Adesina a exprimé sa satisfaction quant au haut niveau atteint par la coopération avec la Tunisie et sa volonté de la renforcer davantage, qualifiant la Tunisie de “partenaire important de la BAD présentement et dans le futur”.

Il a suggéré d’axer cette coopération au cours de la période à venir notamment sur les domaines de l'énergie, de l'environnement, du développement régional, de la réforme du secteur public et sur le soutien au secteur privé.


De son côté, Zied Laadhari a mis l’accent sur “la coopération solide” entre la Tunisie et l’institution financière panafricaine, qui, a-t-il dit, figure désormais au rang des partenaires stratégiques de la Tunisie, dans la mise en œuvre de ses programmes et projets de développement prioritaires.


Il a, à cet égard, noté que les engagements de la BAD depuis le début de cette coopération, s’élèvent, aujourd’hui, à environ 8 milliards d’euros, qui ont permis la réalisation de 155 projets, dont 41 projets dans le secteur privé, touchant à des secteurs essentiels, tels que les infrastructures, l'énergie, l'agriculture, le secteur de l'eau, certains domaines sociaux, le secteur financier et autres.

Le ministre tunisien a indiqué que son pays qui s’apprête à lancer un programme de grandes réformes couvrant de nombreux domaines vitaux, comptait sur le soutien de ses partenaires, en particulier la Banque africaine de développement, pour contribuer au succès de ce processus de réforme, à la fois en termes de financement et d'assistance technique.


Au cours de son séjour en Tunisie, du 2 au 4 mai, Adesina doit rencontrer les hauts responsables tunisiens ainsi que les représentants du secteur privé.

Il doit procéder jeudi après-midi à l’inauguration à Tunis, du Bureau régional de la BAD pour l’Afrique du Nord.
Pour le président de l’institution financière africaine, le choix de Tunis pour abriter cette structure régionale “témoigne clairement de la confiance que voue la BAD à la Tunisie”.

Il s'est félicité des efforts louables déployés par toutes les parties tunisiennes concernées pour faciliter l’installation de ce bureau et lui permettre de mener ses activités dans les meilleures conditions.

 

 

 

Bouazza Ben Bouazza, Lassaad Ben Ahmed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]