La Tunisie et la France appellent à un arrêt immédiat des affrontements en Libye

Dans un entretien téléphonique entre les ministres des Affaires étrangères des deux pays.

La Tunisie te la France ont appelé, mercredi soir, à un arrêt immédiat des affrontements en Libye et à poursuivre le processus politique, sous les auspices de l'organisation des Nations unies (ONU).

C'est ce qui ressort d'un entretien téléphonique entre le ministre tunisien des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, et son homologue français, Jean-Yves Le Drian, selon un communiqué rendu public par le ministère tunisien des Affaires étrangères.

Le ministère a indiqué que les deux ministres ont convenu de l’importance de la mise en œuvre des résultats de la réunion d’Abou Dhabi, qui a groupé fin février, le président du conseil présidentiel du gouvernement d'entente nationale, Fayez Sarraj, et le général à la retraite, Khalifa Haftar.

"Les accords convenus lors de cette réunion, rappelle le communiqué, soulignent la nécessité de mettre fin à la phase de transition en organisant des élections générales avant la fin de 2019, de maintenir la stabilité de la Libye et d'unifier ses institutions", lit-on dans le communiqué.

Les ministres ont également appelé la communauté internationale à redoubler d'efforts pour exhorter les différents protagonistes en Libye à mettre immédiatement un terme aux combats

Ils ont par ailleurs réaffirmé le rôle fondamental de l’ONU et de son envoyé spécial en Libye, Ghassan Salamé, dans le soutien des efforts visant à parvenir à un règlement politique consensuel de la crise libyenne.

Le 4 avril courant, le général à la retraite Khalifa Haftar, commandant de l'armée de l'est de la Libye, a lancé une offensive militaire pour prendre le contrôle de Tripoli, ce qui a suscité refus et indignations internationales.

Après quelques jours de son lancement, l'opération n'est pas parvenue à avancer sur le terrain, en raison de la résistance des forces relevant du gouvernement d'entente, reconnu à l'international.

Depuis 2011, la Libye connait une lutte pour le pouvoir et la légitimité, centrée actuellement entre le gouvernement d'entente à Tripoli (ouest) et les forces de Haftar basées à l'est du pays.

 

 

Yosra Ouanes, Mona Sanouni

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]