Algérie : le FLN de Bouteflika en réunion pour élire un nouveau secrétaire général

L’ancien président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Said Bouhadja, et le député Foued Sebouta se sont portés candidats.

Le Front de libération nationale (FLN), parti au pouvoir tient, mardi, une réunion extraordinaire pour élire un nouveau secrétaire général.

Samedi, le ministère algérien de l’Intérieur, a autorisé le FLN à organiser la session extraordinaire de son comité central au Centre international des conférences dans l’ouest de la capitale Alger.

Cette session sera consacrée à l’élection d’un nouveau secrétaire général au parti, toujours présidé par le chef de l’Etat démissionnaire, Abdellaziz Bouteflika, en remplacement du comité directeur dirigé par le président de l’Assemblée populaire nationale, Mouad Bouchareb, ont affirmé des sources au sein du comité central du parti.

Plusieurs cadres du parti se sont portés candidats, notamment l’ancien président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Said Bouhadja, et le député Foued Sebouta.

Plus de 400 dirigeants participent à cette réunion du comité central qui compte 462 membres.

Le président de l’Assemblée populaire nationale, Mouad Bouchareb, a cédé à des pressions internes et a quitté son poste de coordinateur du FLN, a indiqué un dirigeant du parti, sous couvert d’anonymat.

Il est prévu que le comité directeur présidé par Bouchareb soit entièrement écarté de la sphère dirigeante du parti.

Bouchareb a été nommé en novembre dernier coordinateur du parti par intérim par Bouteflika en remplacement de l’ancien secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbès, après une démission surprise.

Bouchareb dirige un comité directeur de 23 membres, en majorité, des anciens ministres dont l’ancien ministre de la Justice, Tayeb Louh, et le secrétaire général de la présidence Habba Okkbi.

Des membres du comité central du FLN se réunissent depuis des semaines pour revendiquer le départ de la direction actuelle – jugée illégitime – et l’élection d’un nouveau secrétaire général.

Selon le règlement intérieur du parti, « en cas de démission du secrétaire général, le comité central tient une session extraordinaire présidée par le membre le plus âgé, et élit un nouveau secrétaire général par vote secret ou plébiscite à main levée »

 

 

 

Abbes Mimouni, Nadia Janane

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]