La première fortune d’Algérie en détention provisoire pour corruption

Le tribunal de Sidi M'Hamed a décidé de placer l’homme d’affaires, Issad Rebrab, en détention provisoire.

Le tribunal de Sidi M’Hamed d’Alger a ordonné de placer en détention provisoire l’homme d’affaires algérien, Issad Rebrab, dans le cadre d'une enquête liée à des affaires de corruption.

La décision du tribunal a été annoncée dans la nuit de lundi à mardi, selon la télévision algérienne.

Président directeur général du groupe agroalimentaire Cevital et propriétaire de plusieurs autres entreprises de transport et d'électroménagers, Issad Rebrab, est considéré comme la plus grosse fortune d’Algérie.

Rebrab a été entendu par le tribunal de Sidi M’Hamed pour « fausse déclaration relative aux transferts illicites de capitaux de et vers l'étranger, surfacturation d'équipements importés et importation de matériels d'occasion alors qu'il avait bénéficié d'avantages douaniers, fiscaux et bancaires ».

Il a été ensuite acheminé, par la gendarmerie, à la prison El-Harrache.

La fortune de Rebrab est estimée à 3.8 milliards de dollars. Il est la sixième plus grosse fortune en Afrique selon le classement 2019 du magazine américain Forbes.

Près de cinquante autres hommes d’affaires algériens soupçonnés de « dilapidation de fonds publics » ont également été interpellés entre dimanche et lundi, selon des sources médiatiques.

Cette campagne d’arrestation intervient quelques jours après la déclaration du chef d’état-major algérien, le général Ahmed Gaïd Salah, sur l’ouverture d’investigations sur des dossiers de corruption.

 

 

Hassan Jibril, Nadia Janane

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]