Forces du gouvernement d’entente : Reprise du contrôle de la majeure partie de l’aéroport de Tripoli

Le porte-parole médiatique de l’opération « Volcan de la colère » a déclaré à Anadolu que les forces ont avancé vers l’aéroport depuis 3 axes

Les forces du gouvernement libyen d’entente nationale, reconnu par la communauté internationale, ont annoncé, lundi, « avoir repris le contrôle de la majeure partie de l’aéroport international de Tripoli ».

Le porte-parole médiatique de l’opération « Volcan de la colère », Moustafa al-Mejii, a déclaré que « les forces ont avancé vers l’aéroport depuis trois axes et qu’elles ont réussi à reprendre le contrôle de la majeure partie de l’aéroport ».

Et le porte-parole d’ajouter que les forces du gouvernement d’entente ont fait face à des unités des forces du général à la retraite, Khalifa Haftar, à l’intérieur de l’aéroport.

Il a précisé que les forces de Haftar sont considérées comme étant isolées et assiégées, après la prise de contrôle du périmètre de l’aéroport par les forces du gouvernement d’entente.

Al-Mejii a considéré, dans le même contexte, que la principale réussite réside dans le fait d’avoir épargné les quartiers résidentiels de la tombée de roquettes, assurant que ces quartiers sont actuellement en sécurité.

Il a souligné que la prochaine étape de l’opération « Volcan de la colère », après la sécurisation de la capitale Tripoli, est de poursuivre vers les principales positions des forces de Haftar dans la région Ouest.

Le porte-parole a, d’autre part, indiqué que les forces aériennes du gouvernement d’entente et celles de Haftar n’ont exécuté aucune frappe aérienne en raison du mauvais temps.

Il convient de noter que l’aéroport international de Tripoli a suspendu son activité depuis 2014, après avoir été incendié lors d’affrontements entre des milices en conflit.

L’opération « Volcan de la colère » a été lancée par les forces relevant du gouvernement d’entente nationale pour faire face à l’attaque des forces de Haftar.

Ce dernier avait lancé, il y a près de 3 semaines, une opération militaire pour prendre le contrôle de la capitale Tripoli, au milieu de condamnations internationales.

Depuis 2011, la Libye connait une lutte pour le pouvoir et la légitimité, centrée actuellement entre le gouvernement d'entente à Tripoli (ouest) et les forces de Haftar basées à l'est du pays.

 

 

Walid Abdallah, Mona Saanouni

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]