La BAD entérine un plan stratégique de développement pour l’Afrique centrale

La mise en oeuvre de ce plan stratégique nécessite des investissements d’un montant de 4,421 milliards de dollars sur la période 2019-2025.



La Banque africaine de développement vient d’entériner un Document stratégique d’intégration régionale pour l’Afrique centrale (Dsir) pour la période 2019-2025.

C’est ce qui ressort d’un communiqué transmis aux médias, jeudi, et dont une copie est parvenue à Anadolu.

Le Dsir concerne 7 pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), à savoir, le Cameroun, le Tchad, la République du Congo, la Guinée équatoriale, le Gabon, la République démocratique du Congo (RDC) et la République centrafricaine, qui totalisent plus de 130 millions d’habitants.

Le Dsir énumère des projets de la Banque « destinés à accélérer les échanges commerciaux intra-régionaux, la croissance économique inclusive et la mutation structurelle de la région de l’Afrique centrale ».

La plan stratégique de développement intégré pour l’Afrique centrale repose sur deux principaux axes : « le premier renforce les infrastructures régionales (car axé sur les réseaux d’électricité, les transports et les TIC), tandis que le second permet d’apporter un soutien aux réformes du développement des échanges commerciaux intra-régionaux et des investissements transfrontaliers ».

Le communiqué de la Bad relève, par ailleurs, que la croissance du PIB de la sous-région a doublé en 2018 par rapport à 2017, passant de 1,1% à 2,2% « mais il est resté inférieur à la moyenne de l’Afrique subsaharienne, 3,5%.

La croissance des économies de la région demeure tirée par l'exploitations des matières premières et des ressources minières, selon la même source.

« La mise en œuvre du Dsir pour l’Afrique centrale nécessitera des investissements d’un montant de 4,421 milliards de dollars », a ajouté la Bad, précisant qu'«environ 88 % des fonds prévus devraient être consacrés au renforcement des infrastructures régionales ».

Le montant défini correspond à 30 opérations régionales, menées sur une période de sept ans (2019-2025).

La Conseil d’administration de la Banque africaine de développement a entériné le Document stratégique sur la base des enseignements de la mise en œuvre d’initiatives antérieures et conformément au Cadre stratégique pour l’intégration régionale (CSIR) de la Banque, approuvé en mars 2018, et à sa Stratégie décennale d 2013-2022.

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]