Soudan : Le «Conseil militaire» arrête les frères d’al-Béchir et promet d’accélérer le transfert du pouvoir au peuple

Le Conseil a annoncé la mise en place d'institutions de défense populaire, de service national et de police populaire (institutions sécuritaires), sous la tutelle de l’armée

Le Conseil militaire transitionnel au Soudan a annoncé, mercredi, l’arrestation d’Abdullah et d’Al-Abbas, les frères du président destitué, Omar el-Béchir, pour corruption, ajoutant que d’autres personnes sont recherchées, sans préciser leurs identités.

Le Conseil a également promis le transfert du pouvoir au peuple « le plus tôt possible ».

C’est ce qui ressort d’une conférence de presse tenue par le porte-parole du Conseil militaire, Zinelabidine Kabbashi Ibrahim, au Palais présidentiel à Khartoum.

Le Conseil a révélé, dans le même contexte, la mise en place d'institutions de défense populaire, de service national et de police populaire (institutions sécuritaires), sous la tutelle de l’armée, et ce, en préparation à leur annexion à l’institution militaire.

Le 11 avril courant, Omar al-Béchir a été destitué de la présidence par l’armée soudanaise, après un mandat qui a duré 3 décennies. Cette destitution est survenue à la suite de protestations populaires qui se sont poursuivies depuis la fin de l’année écoulée.

L’armée a formé un Conseil militaire transitionnel, qui dirigera le pays pendant deux ans, parallèlement à des tentatives d’aboutir à un consensus avec les partis et forces de l’opposition, quant aux prochaines étapes.





 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]