Lac Tchad : 7 soldats tchadiens tués et 63 terroristes neutralisés dans des combats

Des terroristes de Boko Haram ont attaqué, dans la nuit de dimanche à lundi, une base militaire tchadienne à Kaiga Kindi

Sept (7) militaires tchadiens de la Force Mixte Multinationale ont été tués et 63 combattants de Boko Haram ont été neutralisés dans des combats survenus dans la nuit de dimanche à lundi, à Kaiga Kindji situé dans le Lac Tchad, a annoncé lundi le commandant de la Force Mixte.

« Sept militaires tchadiens de la Force Mixte Multinationale (FMM) ont été tués et une dizaine autres blessés » dans l'attaque, dans la nuit de dimanche à lundi, d'une base militaire tchadienne à Kaiga Kindi, a indiqué lundi à Anadolu, le commandant du secteur de la FMM, le général de brigade Bouba Dobekréo.

« Les terroristes de Boko Haram ont attaqué vers minuit la position des forces de défense tchadienne dans la localité de Kaiga Kindji », a-t-il ajouté.

« Des renforts militaires ont été dépêchés et les opérations de ratissage sont en cours dans la zone. Le ministre tchadien de la Défense, Daoud Yaya Brahim et le chef d’état-major général des armées du Tchad, Taher Erda, ont quitté Ndjamena, lundi matin, pour se rendre sur les lieux afin d'évaluer les dégâts et, éventuellement, réaménager le dispositif sécuritaire dans le Lac Tchad », souligne le Général Bouba.

Même si le Tchad est moins touché par les incursions de Boko Haram, une recrudescence des violences perpétrées par le mouvement terroriste dans ce pays a été récemment observée, après une relative accalmie.

Pour rappel, le 10 octobre 2018, à l'aube, les combattants de Boko Haram avaient attaqué une position tenue par l'armée tchadienne dans le village de Kaiga Kindji, sur le lac Tchad.

Selon le colonel Azem, porte-parole de l'armée tchadienne, le bilan de ces combats était de huit morts et de onze blessés parmi les soldats tchadiens, contre 48 tués chez les assaillants de Boko Haram.

L'armée du Tchad, au sein d'une Force Mixte Multinationale qui rassemble des forces de la sous-région et des comités de vigilance, tente de repousser les combattants de Boko Haram qui ont débuté leur percée au Tchad en 2015.

Boko Haram, basé au Nord du Nigeria, opère dans tous les pays de la zone du lac Tchad (Nigeria, Tchad, Cameroun, Niger), où il commet des attentats meurtriers, des attaques contre les forces de défense et procède à des enlèvements.

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]