L’opposition soudanaise dit oui au dialogue avec le Conseil militaire

Une réunion est prévue samedi, selon un communiqué de l’Association des professionnels soudanais.

L’opposition soudanaise a dit oui au dialogue avec le Conseil militaire créé jeudi par le ministre de la Défense Awad bin Ouf dans la foulée de la destitution du président Omar el-Béchir, a annoncé samedi l’Association des professionnels soudanais (APS).

L’opposition a accepté l’invitation du Conseil à engager un dialogue autour de « la transition vers un pouvoir civil ».

Les forces de la Liberté et du Changement ont eu un entretien téléphonique avec le commandement de l’armée sur la participation à une réunion samedi et ont accepté l’invitation, lit-on dans un communiqué diffusé sur leur page Facebook.

S’asseoir à la table des négociations vise à parvenir « à (instaurer) un pouvoir civil de transition en réponse aux revendications de la révolution », a-t-on indiqué.

La délégation de l’opposition compte une dizaine de personnalités de l’APS et de l’alliance des partis de l’opposition.

L’APS a mené la contestation sociale qui a conduit, après quatre mois, à la destitution du président Omar el-Béchir par l’armée.

La grogne sociale se poursuit toujours dans la capitale soudanaise où des milliers de manifestants ont organisé, dans la matinée de samedi, un nouveau sit-in devant le centre de commandement de l’armée dans l’attente d’une déclaration du nouveau président du Conseil militaire, le général Abdel Fattah al-Borhane.

Ils ont scandé des slogans menaçant de le destituer tout comme bin Ouf et el-Béchir

Al-Borhane a été nommé président du Conseil vendredi soir en remplacement de bin Ouf. Ce dernier a renoncé au poste en réponse aux revendications de la rue qui avait exigé son départ.

Le président du Conseil a annoncé la levée du couvre-feu décrété par son prédécesseur assurant que le gouvernement de transition – sur une période de deux ans – sera formé sur la base du consensus et après consultation des forces politiques.

Jeudi, Awad bin Ouf, ministre soudanais de la Défense, a annoncé la destitution et l’arrestation d’el-Béchir et la création d’un Conseil militaire pour superviser la période de transition jusqu’à l’organisation des élections.

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]