Côte d’Ivoire: 19 morts dans un conflit entre agriculteurs et éleveurs dans le nord

Les affrontements ont également provoqué le déplacement de 3 mille personnes dont plus d’un millier de burkinabè qui ont regagné le Faso dès le début des heurts les 23 et 24 mars derniers.

AA/Abidjan/Fulbert Yao - Dix neufs personnes ont péri, la semaine dernière, dans des affrontements ayant opposé des éleveurs et des agricultures à Bouna, dans le nord-est de la Côte d’Ivoire, a indiqué mardi soir la ministre ivoirienne de la Cohésion sociale et de l'indemnisation des victimes, Mariatou Koné.

«Le calme est revenu, mais le bilan est de 19 morts dont un gendarme et 41 blessés dont deux gendarmes», a annoncé la ministre, qui s’exprimait lors d’un point de presse à Abidjan.

D'après des sources locales jointes par Anadolu, le 23 mars dernier, une rixe a éclaté entre Peuls, communauté d’éleveurs et l’ethnie Lobi, agriculteurs pour la plupart d’entre eux. Ces derniers reprochaient aux premiers des négligences dans leurs troupeaux qui ont dévasté et saccagé leurs plantations.

Ces affrontements ont également provoqué le déplacement «de 3.000 personnes» dont plus d’un millier de personnes, d’origine burkinabè qui ont regagné le Burkina Faso dès le début des heurts ,a précisé Mariatou Koné.

Afin d’assurer le maintien de l’ordre dans le département de Bouna, 700 soldats des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) et de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), ont été déployés de manière progressive dans la zone a appris Anadolu de source sécuritaire ivoirienne.

 

Côte d'Ivoire

Mots-clés: burkina faso, agriculture, côte d'ivoire, économie côte d'ivoire, violence, Fulbert Yao, Esma Ben Said, agriculture afrique de l'ouest, affrontements, burkinabe

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]