Libye : L'ONU appelle à une trêve humanitaire momentanée

Pour faciliter l’accès des services de secours aux zones de combat et la circulation des civils.

La coordonnatrice humanitaire des Nations Unies en Libye, Maria Ribeiro, a appelé à une trêve humanitaire momentanée pour faciliter l’accès des services de secours aux zones de combats et la circulation des civils.

L’escalade des violences a provoqué, selon Ribeiro, le déplacement de 2800 personnes, d’autant plus que les services de secours ne peuvent accéder aux civils bloqués dans les zones de combats.

Elle a, ainsi, appelé toutes les parties à garantir la sécurité des civils et des infrastructures et à faciliter l’accès des aides humanitaires aux zones de combat en application de la législation internationale des droits de l’Homme.

La mission des Nations Unies en Libye a appelé, dimanche, à une trêve humanitaire de 2 heures dans les provinces au sud de Tripoli pour assurer l’évacuation des blessés et des civils. Les forces de Haftar d’un côté et celles relevant du Gouvernement d’entente nationale de l'autre ont rejeté la requête des Nations Unies.

Les forces de Khalifa Haftar ont lancé, jeudi, une offensive militaire sur plusieurs positions au sud de la capitale Tripoli, 10 jours avant le coup d’envoi du dialogue national libyen à Ghadamès au sud-ouest du pays.

Les forces de Haftar sont, ainsi, parvenues à prendre le contrôle de plusieurs villes et localités au sud et à l’ouest de Tripoli à l’instar de Ghorban et de Misrata. Elles se sont, toutefois, heurtées à une violente résistance à Zaouïa et à Janzour où des dizaines de leurs membres ont été capturés.

Les affrontements les plus violents depuis le début des hostilités se déroulent actuellement au sud de la capitale sur les voies menant à l’aéroport de Tripoli et à Ain Zara et Ouadi Rabii.

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]