Cameroun : au moins 19 morts dans un accident de la route

Un bus de transport en commun est entré en collision avec un camion stationné lundi à l’aube sur l’axe routier Yaoundé - Kribi.



Au moins 19 personnes ont trouvé la mort dans un accident de la route qui s’est produit lundi, dans la localité Elogbatinda, à 60 kilomètres de Kribi, sur l’axe Yaoundé – Kribi, a rapporté le commandant du groupement mobile de la gendarmerie, le chef d’escadron Owona Ngake.

Ce bilan a été confirmé par les sources hospitalières où les corps et les blessés ont été conduits.

« Le bus appartenant à une agence de voyage a quitté la ville portuaire de Kribi, lundi 08 avril 2019 à 4 heures (heure locale). C'est à Elogbatindi, que le bus est entré en collision avec un camion mal garé », souligne l’officier de la gendarmerie.

Le chef d’escadron Owona Ngake indique, par ailleurs, que plusieurs autres personnes ont été blessées et transporté dans des centres hospitaliers de Yaoundé et Kribi.

Selon le ministère des Transports, le Cameroun a enregistré 8669 morts dans 22 314 accidents de la route au cours des huit dernières années, soit une moyenne d'environ 1000 morts par an.

Les causes de la recrudescence de ce bilan macabre, selon le gouvernement camerounais sont de trois ordres.

D’abord, les causes humaines. « On note la responsabilité des conducteurs due à l’excès de vitesse, à de mauvais dépassements, aux surcharges des passagers et/ou des marchandises, à la conduite en état d’ébriété, aux mauvais stationnements… », affirme à Anadolu le ministre des Transports, Ngale Bibehe.

Ensuite, le membre du Gouvernement a évoqué des causes matérielles. « Elles sont directement liées à l’état technique des véhicules majoritairement caractérisés par l’usure des pneus, la défaillance des systèmes de freinage, la complaisance coupable des agents chargés d’assurer la visite technique des véhicules».

Enfin, il a cité les causes liées à l'infrastructure. « Elles concernent d’une manière générale le mauvais état des routes avec la fréquence de nids de poules, les défaillances dues à l’envahissement des accotements par la broussaille et, donc, le défaut de cartonnage des abords de chaussée… »

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]