Le président tunisien n'envisage pas un second mandat

Il a proposé la réintégration du Chef du gouvernement Youssef Chahed à son parti Nidaa Tounes et la levée du gel de son adhésion.

Le président de la République tunisienne, Béji Caïd Essebsi, a déclaré samedi qu'il n'envisageait pas de se porter candidat à la prochaine élection présidentielle prévue le 17 novembre 2019.

Béji Caïd Essebsi s'exprimait à l'ouverture du congrès électoral de son parti Nidaa Tounes tenu à Monastir, sur la côte est du pays

Il a indiqué qu'"il ne souhaiterait pas briguer un deuxième mandat bien que la Constitution lui garantissait ce droit".

Le Président a également manifesté son désir de réintégrer le Chef du gouvernement Youssef Chahed à son parti Nidaa Tounes et lever le gel de son adhésion effectif depuis septembre 2018.

Il a ajouté que Chahed était libre de son choix.

Fondé en 2012 par Béji Caïd Essebsi, Nidaa Tounes organise son congrès électoral avec la participation de l'instance politique du parti, quelques députés de l'Assemblée des représentants du peuple (ARP) ainsi que des représentants de plusieurs délégations diplomatiques.

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]