Mali: 160 morts dans l'attaque contre un village peul ( nouveau bilan)

L'attaque a été perpétrée samedi matin par de présumés chasseurs dogons contre le village d’Ogossagou ( centre)

Le bilan de l'attaque d'un village peul du centre du Mali par de présumés chasseurs dogons samedi a atteint les 160 morts, ont rapporté des médias français.

Un précédent "bilan provisoire" relayé dimanche par la télévision publique faisait état de 136 morts, rappelle la radio "franceinfo".

Des éléments armés avaient attaqué dans la matinée de samedi 23 mars 2019, le village d’Ogossagou (habité par des peuls) dans le cercle de Bankass, région de Mopti.

Les assaillants n'ont pas été formellement identifiés et l'attaque n'a pas été revendiquée. Des sources bien informées estiment toutefois qu'elle a été perpétrée par des éléments de la communauté dogon, en conflit avec celle peul.

Cette tuerie, dans la zone de Bankass, près de la frontière avec le Burkina Faso, est la plus sanglante au Mali depuis la fin des principaux combats de l'opération anti-terrorisme lancée en 2013, à l'initiative de la France, pour chasser les groupes armés qui avaient pris le contrôle du Nord du pays, souligne encre "franceinfo".

Le gouvernement malien a annoncé, dimanche, de nouvelles nominations au sein de l'armée et la dissolution de l’Association de chasseurs dogon « Dan Na Ambassagou » ( "Justice sera faite").

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]