Mali: un groupe allié à al-Qaïda revendique l'attaque de Dioura

L'attaque a visé le 17 mars un camp militaire à Dioura ( centre) faisant prés d'une trentaine de morts parmi les soldats.

Au Mali, le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans (GSIM), principale alliance terroriste du Sahel liée à al-Qaïda, a revendiqué l’attaque qui a visé le 17 mars un camp militaire à Dioura, dans le centre du pays, faisant près d'une trentaine de morts parmi les soldats maliens.

Cette revendication a été faite par l’organisation terroriste dans dans un communiqué publié dans la nuit de vendredi à samedi sur le site de l'agence mauritanienne Al-Akhbar, précise Radio France Internationale (RFI).

Le GSIM, dirigé par Iyad Ag Ghali, explique dans le communiqué que l'attaque est une "opération de représailles aux crimes commis par le gouvernement et ses milices contre les Peuls ".

Outre le traumatisme pour l'armée malienne, cette attaque a aussi de profondes répercussions politiques, souligne RFI, ajoutant qu'un deuil national de trois jours a été décrété, vendredi, et le président Ibrahim Boubacar Keïta a sermonné la hiérarchie militaire laissant entendre qu'il y avait eu des négligences à Dioura et qu'il n'en tolérerait plus.

Des femmes et des enfants de soldats tués dans différentes attaques ont manifesté, vendredi, à Ségou et Sévaré, dans le centre du pays pour dénoncer le manque de moyens de l'armée, rapporte encore le média français.

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]