Lac Tchad : 23 militaires tchadiens tués dans une attaque de Boko Haram

Vingt-trois militaires tchadiens ont été tués dans une attaque menée par le groupe terroriste nigérian Boko Haram contre leur position à Dangdala, dans le sud-ouest du Tchad, a appris Anadolu d'un responsable de la Force multinationale mixte de lutte contre Boko Haram.

"Une base militaire de l’armée tchadienne à Dangdala (Lac Tchad) a été visé dans la nuit de jeudi à vendredi par une attaque menée par Boko Haram", a indiqué à Anadolu, le commandant du secteur 1 de la Force Mixte Multinationale (FMM), le Général de brigade Bouba Dobekréo.

"Après l’attaque, les terroristes ont réussi à s'enfuir vers le Nigéria en emportant du matériel militaire", a ajouté la même source.

D’après le commandant de la Force Mixte, il s'agit de l’une des attaques les plus meurtrières menées par Boko Haram contre les forces tchadiennes.

Le groupe terroriste nigérian multiplie depuis plusieurs semaines les attaques aussi bien dans le nord-est du Nigeria, le sud-est du Niger, l’Extrême-Nord du Cameroun que l’ouest du Tchad.

Huit civils nigériens ont été tués, dans la même nuit de jeudi à vendredi, lors d’une attaque attribuée à Boko Haram dans la région de Diffa (sud-est du Niger).





 

Peter Kum, Nadia Chahed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]