Les désistements du forum d'investissement du prince héritier saoudien se multiplient

Les désistements du forum d'investissement du prince héritier saoudien se multiplient

Le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim fait partie des personnalités et entités désertant le «Davos du Désert».

 

Le nom du président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, s'ajouté à la longue liste désistements en vue de la prochaine conférence sur le développement économique.

La conférence sur les initiatives d'investissement futures en Arabie Saoudite prévue du 23 au 25 octobre, fait partie du projet national "Vision 2030" sous l'égide du Prince héritier saoudien Mohammad Bin Salman (MBS), visant à la diversification des sources de revenu du pays et d'une réorganisation de la redistribution de ceux-ci accompagnés d'une volonté de réduction la dépendance de l'économie du royaume vis-à-vis de l'exploitation et de l'exportation pétrolières.

Kim rejoint la liste de plus en plus longue de participants incluant des milliardaires, des compagnie de médias, des journalistes et des entreprises technologiques qui se retirent de ce qu'on appelle le "Davos dans le désert" après la disparition du journaliste du Washington Post, Jamal Khashoggi, depuis le 2 octobre lorsqu’il a été aperçu pour la dernière fois dans le consulat d’Arabie saoudite à Istanbul.

Dara Khosrowshahi, PDG d'Uber, le philanthrope milliardaire et propriétaire du Los Angeles Times Patrick Soon-Shiong, le rédacteur en chef de The Economist, Zanny Minton Beddoes et le milliardaire britannique Richard Branson.

Le New York Times, CNN et CNBC et ont également annoncé qu'ils ne sponsoriseraient pas l'événement, et plusieurs journalistes de premier plan ont déclaré qu'ils ne participeraient pas à la soirée.

Karen Attiah, rédactrice de la section Global Opinions du Washington Post, pour lequel Khashoggi travaillait, a appelé au boycott de la conférence phare de bin Salman.

"Les investisseurs américains, les professionnels des médias et les représentants du gouvernement se rendent en Arabie Saoudite pour la conférence "Future Investment Initiative" qui se tiendra à Riyad le 23 octobre", a-t-elle écrit sur Twitter. "Après le possible assassinat du journaliste Jamal # Khashoggi par le Royaume d'Arabie Saoudite, les partenaires [de l'événement] devraient se retirer."

 

Les autorités saoudiennes n’ont pas encore donné d’explication claire sur le sort de Khashoggi, alors que plusieurs pays - la Turquie la première, par la voix de son président Recep Tayyip Erdogan, ainsi que les États-Unis et le Royaume-Uni et la France- ont exprimé le souhait que la question soit élucidée le plus rapidement possible, la considérant de grande importance.

 

Gulbin Yildirim, Michael Hernandez, Corey Blackman, Ümit Dönmez
Photographie : Archive, Agence Anadolu

 


 

 

 
 

Mots-clés: Jamal Khashoggi, Affaire Khashoggi, Bin Salman, Mohammed bin Salman

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]