La Turquie vise 50 millions de touristes en 2023

La Turquie vise 50 millions de touristes en 2023

Le ministre turc des Affaires étrangères annonce que la Turquie devrait atteindre un revenu touristique annuel de 50 milliards de dollars d'ici 2023.

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu, a déclaré lundi que la Turquie espérait attirer 50 millions de touristes générer un revenu touristique annuel de 50 milliards de dollars d'ici 2023.

S'exprimant lors d'un événement organisé par l'Association des investisseurs du tourisme turc dans la région d'Antalya dans le Sud de la Turquie, Mevlut Cavusoglu a noté qu'il y a eu une augmentation significative du nombre de touristes en 2018.

"Il y a une augmentation significative du nombre de touristes cette année, nous nous dirigeons donc vers les 50 millions avec des pas décisifs, espérons-le, nous atteindrons 50 millions de touristes et 50 milliards de dollars de revenus d'ici 2023", a déclaré M. Cavusoglu.

Le nombre total de visiteurs en Turquie avait augmenté de 27.8% de 2016 à 2017, passant de 24,6 millions en 2016 à 32.4 millions en 2017. Le tourisme turc avait fortement été touché en 2016 dans un contexte de terrorisme international après 37,8 millions de touristes en 2014 et 36,2 millions en 2015.

Cavusoglu a fait état d'une certaine désinformation sur les réseaux sociaux affirmant que le ministère de la Culture et du Tourisme sera fermé.

Il a souligné que les revendications étaient incorrectes, cependant, le gouvernement discute actuellement si les deux ministères devraient être des entités distinctes ou non.

"Il existe différentes opinions sur ce sujet", a ajouté Cavusoglu.

 

Attaque économique contre la Turquie

 

S'exprimant lors de sa visite à la Bourse des commodités d'Antalya, M. Cavusoglu a affirmé que les fluctuations monétaires et les jeux spéculatifs ne pouvaient pas stopper la Turquie, faisant référence à la récente volatilité du taux de change entre la livre turque et le dollar américain.

"Nous savons et voyons qu'il s'agit d'une attaque économique et non d'une théorie du complot dont nous connaissons l'origine", a déploré Cavusoglu.

Il a soutenu qu'une attaque de grande ampleur contre la Turquie et son économie avait été planifiée et exécutée pas à pas après la tentative de coup d'Etat vaincue, le 15 juillet 2016.

Cavusoglu a déclaré que certaines institutions financières, pays et services sont impliqués dans cette attaque massive contre les intérêts turcs.

"Nous connaissons les origines de tout cela, nous savons très bien ce qu'ils font et nous le suivons, nous prenons aussi nos mesures, nous verrons après le 24 juin que tous ces efforts seront perdus", a-t-il ajouté.

En avril dernier, le parlement a adopté un projet de loi prévoyant des élections anticipées le 24 juin, cimentant le passage de la Turquie à un régime présidentiel.

Lors du référendum d'avril 2017, les électeurs turcs avaient approuvé le passage d'un système parlementaire à un système présidentiel.

 

Ümit Dönmez, Leyla Ataman Koyuncuoğlu, Fatih Hafız Mehmet, Sıdrah Gufran Roghay

Photographie : Fatih Aktaş, Agence Anadolu, 27 mai 2018, Manavgat

 

 


 


 

 

 


 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]