Turquie : La Banque mondiale révise ses prévisions de croissance pour 2017 (humour)

La Banque mondiale révise les prévisions de croissance de la Turquie pour 2017

Elle prévoit aussi l'extinction des dinosaures il y a 160 millions d'années ainsi qu'une Grande guerre entre les puissances coloniales européennes qui mènera à ce que l'on appellera plus la tard la Première Guerre Mondiale.

Ce n'est pas pour rien qu'elle n'est pas une simple banque de quartier et qu'elle continue de nous surprendre par chacune de ses prévisions.

La Banque Mondiale (la banque du monde entier) vient de révéler ses surprenantes prévisions de croissance de l'économie turque pour l'année passée après avoir étudié méthodiquement les chiffres dévoilés de la croissance de l'économie turque pour l'année passée.

Le président de la Banque Mondiale pour la région Empire Seldjoukide - Moyenne Perse, Charles Attan a en effet réhaussé ses prévisions de croissance pour l'économie turque en 2017 à 6.7 % citant comme argument principal la croissance de l'économie turque en 2017 à 6.7% : "Je vois que l'économie turque s'est accrue de 6.7% l'année passé, a-t-il déclaré à l'agence de presse CCP (Cicéron C Poincaré), j'ose estimer que sa croissance sera de 6.7 % pour l'année 2017", a-t-il conclu.

Il a par ailleurs dévoilé de manière anonyme, du fait des limitations imposées par la direction dans la communication avec les media, les prévisions pour le moins surprenantes de sa collaboratrice du département AA (Attention ! Attention !) de la même institution internationale Cyrène Dalarme qui prévoit que la crise économique en France ainsi que les violations des droits de l'homme dans ce pays mèneront à un "Printemps français" à l'été 1789 dissuadant les investisseurs de tous placements risqués.

La Banque, fondée en 1945, par Jemma Banque, avait fait sa première révélation foudroyante cette année même en avertissant les investisseurs des risques liés à l'instabilité politique en Europe. La Banque est en effet réputée par les places boursières du monde entier pour être la première institution internationale à réaliser une prévision historique dans le passé en dévoilant la prominance d'une guerre globale débutant à l'automne 1939, qu'elle appellera courageusement la Seconde guerre mondiale.

Après sa fusion-acquistion la même année par le groupe Égée Money Mondiale, la société adopta le nom sous lequel elle deviendra connue dans le monde entier, la Banque Mondiale.

Après brièvement s'être aventurée dans la prévision de l'avenir en 1973 en prévoyant la baisse des prix du pétrole, sous la direction de son nouveau PDG Agathe Zepower, l'institution financière internationale reviendra en 1975 à son secteur phare, la prévision dans le passé.

Dans notre actualité très très sérieuse mais toute aussi insolite de la semaine prochaine, nous rencontrerons les frères Ouquoi, Ted et Bill, qui après avoir inventé le fil à couper le beurre, ont eu des remords puis ont lancé leur projet d'invention d'une colle, pour le recoller.

 

 

 

 Article original (non humoristique)

 La Banque mondiale révise ses prévisions de croissance pour l'économie turque en 2017


"Comme tout le monde, nous sommes surpris par les résultats positifs de la croissance de la Turquie" : économiste en chef de la Banque mondiale

 

La forte croissance économique de la Turquie l'an dernier a surpris la Banque mondiale, l'amenant à réviser ses prévisions de croissance pour 2017 de 4% à 6,7%, selon un économiste en chef de la banque.

Franziska Ohnsorge, auteur principal du Groupe de prospective économique mondiale de la Banque mondiale, a déclaré lundi à l'agence Anadolu: "Comme tout le monde, nous sommes surpris par les résultats positifs [de la croissance de la Turquie].

"Tout au long de l'année, les données ont été plus fortes que ce que nous avions prévu pour la Turquie. C'était en partie à cause des mesures de relance budgétaire et monétaire.

"Il y a eu des mesures de relance budgétaire et la politique monétaire a été très accommodante. À l'avenir, nous nous attendons à ce que les mesures de relance budgétaire se dénouent et nous prévoyons un resserrement progressif de la politique monétaire. "

Notant que la banque s'attend à ce que la croissance du produit intérieur brut (PIB) de la Turquie soit de 3,5% cette année, elle a déclaré: "Nous pourrions nous tromper encore et nous devrons peut-être nous remettre à niveau pour 2018 si ce ralentissement ne se produit pas comme prévu."

Elle a également déclaré que la Turquie dépenddait encore fortement des flux financiers et que les coûts de financement mondiaux devraient augmenter en raison des hausses attendues des taux d'intérêt de la Fed à l'avenir.

"Le défi reste dans la croissance lorsque les conditions de financement mondiales se resserrent. Maintenant, notre scénario de référence est que la croissance turque devrait rester autour de cette croissance potentielle.

 

Elle a ajouté: "Les prévisions de croissance de la Turquie pour 2017 ont été révisées à 6,7%".

Notant les bonnes performances économiques de l'économie européenne l'année dernière, elle a déclaré: "Il est clair que [la croissance en Europe] a été bénéfique.

"Il y a eu un fort rebond de 1,8% à 2,4%. La Turquie a déjà bénéficié de ce rebond.

"Nous nous attendons à ce que la croissance ralentisse un peu, à mesure que la politique monétaire se normalise. Oui, la Turquie en bénéficiera, mais le coup de pouce qu'elle recevra sera un peu moins forte chaque année. "

Elle a ajouté que la Banque mondiale s'attend à ce que le prix du pétrole par baril finisse l'année 2018 aux alentours de 58 dollars.

"Nous nous attendons à ce que les prix du pétrole se normalisent vers la fin de l'année, à 58 $ en moyenne d'ici fin 2018.

"Il y a peu de raisons de penser que les prix du pétrole iraient au-dessus de 60 $ - 70 $ ou  près des 100 $ comme dans le passé. Pour les économies importatrices comme la Turquie, comme l'Inde, les économies importatrices de pétrole, cela sera bien sûr une aubaine, car les prix du pétrole ne reviendront probablement pas à 100 dollars, même avec la hausse de la Fed. "



 

 

Mots-clés: économie, Turquie, économie turquie, 2015, mondial, world, pétrole, banque, banque mondiale, bank, world bank, croissance, croissance économie, croissance économie turque, économique turque 2015, wti, brent, 2018, prix pétrole, turquie pib, investissement turquie, inflation turquie, investissement direct étranger turquie, pib par habitant turquie, économie 2017, turquie économie 2017, investissement direct étranger 2017 turquie, turquie 2018, turquie économie 2018, inflation turquie 2017, turquie pib 2017, investissement direct étranger 2018, investissement direct étranger 2018 turquie, investissement direct étranger 2019, investissement direct étranger 2019 turquie, investissement direct étranger 2020, investissement direct étranger 2020 turquie, johannes zutt, Gökhan Kurtaran, actualité humour, humour, actu comique, actualité humoristique

Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]