L'économie du sport plus importante que les revenus de 130 pays

D’après la Banque Mondiale, l'économie sportive approche des 100 milliards de dollars par an, elle est plus élevé que les revenus nationaux de nombreux pays tels que la Bulgarie, la Tunisie, la Slovénie, l’Estonie, Malte ou encore le Kenya.

ANKARA (AA) – Le marché mondial du sport, qui représente environ 100 milliards de dollars US par an et qui ne cesse de se développer, est plus important que le revenu national de 130 pays de la planète.

Le correspondant de l’Agence Anadolu a analysé les données de la société de conseils AT Kearney relatives à l’économie du sport.

En 2005, le volume de l’économie mondiale du sport, qui ne compte que les ventes de billets, les droits médias et le sponsoring, représentait 46,5 milliards de dollars US. Cette année, il devrait atteindre les 88 milliards de dollars.

D’après les prévisions des analystes, l’an prochain le marché du sport mondial devrait atteindre 91 milliards de dollars pour dépasser les 100 milliards, les années suivantes.

Cette économie approchant les 100 milliards de dollars est plus importante que les revenus nationaux de 130 pays dans le monde.

D’après les données de la Banque Mondiale, ce montant est plus élevé que les revenus nationaux de nombreux pays tels que la Bulgarie, la Tunisie, la Slovénie, l’Estonie, Malte ou encore le Kenya.

Selon Emre Kati, dirigeant au sein d’ AT Kearney, le football représente à lui seul 80% de l’économie européenne du sport.

En Amérique du Nord par contre, ce sont le football américain, le baseball et le basket-ball qui représentent plus de 90% de l’économie sportive.

«C’est en Europe que les dépenses liées au sport se développent le plus. Par exemple en Angleterre, l’augmentation des dépenses sportives est 4 fois plus grande que celle des revenus nationaux. En France, elle est 3 fois plus importante», a-t-il dit.

D’après Kati, si on ajoute les dépenses liées au matériel sportif, aux produits sous licence, à la santé et aux centres de fitness, le volume global du marché mondial du sport est proche des 600 milliards de dollars, soit 1% des revenus globaux mondiaux.

«L’économie liée au matériel sportif, aux produits sous licence, équipements et chaussures représente environ 310 milliards. Les centres de fitness, les cours de yoga, les centres de soins personnels et les centres sportifs représentent environ 105 milliards de dollars. La construction d’infrastructures sportives, la vente de produits alimentaires et de boissons et le secteur des paris sont évalués à un montant variant entre 100 et 200 milliards de dollars», a-t-il expliqué.

Le Professeur Sebahattin Devecioglu, de l’Université Firat en Turquie, a rappelé que l’industrie du sport s’est développée en même temps que la révolution industrielle, avant d’indiquer que l’ère du multimédia qui domine aujourd’hui a donné une dimension nouvelle à l’économie du sport dans le monde.

La vente de billets ou de produits en ligne a nettement facilité l’accès aux équipements et aux organisations sportives.

«La Coupe du Monde de 2014 au Brésil a atteint un volume de 11 milliards de dollars. Pour les JO 2016 de Rio, le budget initialement prévu était de 2,93 milliards de dollars, il a atteint aujourd'hui 13,2 milliards de dollars. 57% de cette somme est assurée par le secteur privé. L’événement devrait avoir un apport de 3% sur l’économie du Brésil», a-t-il dit.

 Pour finir, Devecioglu a rappelé que l’EURO 2016 de football actuellement en cours en France, peut à lui seul montrer l’ampleur de la dimension atteinte par l’industrie du sport.

«La finale va être suivie par plus de 300 millions de téléspectateurs à travers le monde. Ces droits TV devraient représenter un revenu d’un milliard de dollars. Le pays vainqueur du tournoi empochera au total 24 millions d’euros. Voyez l’ampleur du phénomène», a-t-il conclu.

 

 

 

 

soccer 768685 640


 

Mots-clés: économie, sports, Amérique, commerce, football, basketball, football angleterre, Tunisie, économie mondiale, Europe, coupe football, banque, banque mondiale, pays, Slovénie, commerce international, Saida Charafeddine, Bahattin Gönültaş, Tuncay Çakmak, Kenya, economie europe, Angleterre, économie du sport

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]