Tunisie : Le FMI met en garde contre le ralentissement de la croissance et la dépréciation du Dinar

Le chef de la mission du FMI s'est, néanmoins, dit satisfait des avancées accomplies en matière des équilibres macro-économiques.

 

Le chef de la mission du Fonds Monétaire International (FMI) en Tunisie, Bjorn Rother, s'est dit, mercredi, satisfait des avancées accomplies par la Tunisie notamment, en matière des équilibres macro-économiques.

Il a, toutefois, mis en garde contre les risques qui guettent son économie, dont le rythme de croissance ralentit, appelant le secteur privé à jouer son rôle pleinement, pour soutenir la relance économique du pays.

Rother s’est exprimé lors d'une conférence de presse, co-tenue à Gammarth, dans la banlieue de Tunis, avec le gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), Marouane Abassi.

Pour Rother, la Tunisie est également confrontée au problème de la hausse de cours du pétrole à l'international et à la dépréciation du dinar, dont les répercussions peuvent être négatives sur le volume de l'exportation nationale.

Il a, néanmoins, indiqué que la politique monétaire tunisienne a contribué à stabiliser l'inflation au cours des sept derniers mois à 6,8% contre 7,7% au cours de la même période de l'année dernière.

Rother a également déclaré que d'après les prévisions le taux de croissance pour l'année 2019 avoisinera au mieux les 2%.

"La politique monétaire tunisienne commence à donner ses fruits", a affirmé, pour sa part, le gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), Marouane Abassi.

Il a fait état, lors de cette conférence organisée au terme d'une mission du Fonds en Tunisie (du 11 au 17 juillet 2019), de la stabilisation du taux de change de dinar, de la maîtrise du déficit budgétaire et de l'inflation, ainsi que de l'amélioration du niveau des réserves du pays en devises.

Cette amélioration est due, selon lui, à la hausse des recettes touristiques (+de 20% en devises à fin juin), à l'augmentation des transferts effectués par les Tunisiens à l'étranger et à la maitrise du déficit commercial.

Le gouverneur de la BCT s'est félicité des résultats réalisés jusque-là, dans le cadre de la politique monétaire, et de l'amélioration des indicateurs économiques, notamment, en ce qui concerne la maîtrise du déficit budgétaire, ce qui a favorisé, selon lui "une sortie réussie de la Tunisie sur le marché international".





 

 

Yosra Ouanes, Mohammed Maher Ben Romdhane

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: fmi, Tunisie, tunisie economie, Fonds monétaire international (FMI)

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]