Les États-Unis vont mettre fin aux tarifs commerciaux préférentiels avec la Turquie et l'Inde

Les États-Unis vont mettre fin aux tarifs commerciaux préférentiels avec la Turquie et l'Inde

La suppression de la Turquie du programme du Système généralisé de préférences suit un développement économique suffisant, selon les États-Unis.

 

Les États-Unis ont annoncé lundi leur décision de mettre fin, dans 60 jours, aux systèmes de tarifs préférentiels en faveur de la Turquie et de l'Inde, qui visent à renforcer les perspectives commerciales des pays en développement.

La fin de la désignation de la Turquie dans le programme du Système généralisé de préférences (SPG) est due au fait que son économie est devenue suffisamment développée, a indiqué le bureau du représentant américain du commerce dans un communiqué.

La Turquie a été désignée comme bénéficiaire du programme en 1975, et le Bureau de commerce de la Chambre américaine des représentants a mis en avant un certain nombre de paramètres économiques en progrès dans l'établissement de sa détermination.

"L’augmentation du revenu national brut (RNB) par habitant, la baisse des taux de pauvreté et la diversification des exportations, par partenaire commercial et par secteur, témoignent du développement économique plus rapide de la Turquie", est-il noté.

L'Inde, quant à elle, se voit retirer du programme parce qu'elle n'a pas "donné aux États-Unis l'assurance qu'elle fourniraient un accès équitable et raisonnable à ses marchés dans de nombreux secteurs".

"L'Inde a mis en place un large éventail de barrières commerciales qui entraînent de graves effets négatifs sur le commerce des États-Unis. Malgré un engagement intensif, l'Inde n'a pas pris les mesures nécessaires pour respecter le critère du SPG", a ajouté le bureau du représentant commercial.

Le président Donald Trump a envoyé des lettres au Congrès et aux gouvernements turc et indien pour les informer des changements, déclenchant un compte à rebours de 60 jours après lequel ils entreront en vigueur par proclamation présidentielle.

"Dans les quatre décennies et demi qui se sont écoulées depuis que la Turquie a été désignée comme pays en développement bénéficiaire du SPG, son économie a connu une croissance et une diversification", a écrit Trump dans une lettre aux législateurs.

L'Inde était le principal bénéficiaire du système, avec des importations d'environ 5,69 milliards de dollars, selon un rapport publié par le service de recherche du Congrès en janvier. La Turquie se classait au cinquième rang avec des importations applicables estimées à 1,66 milliard de dollars.

L'année dernière, Donald Trump a décidé d'augmenter les tarifs sur plusieurs catégories d'importations depuis certains pays et groupes de pays, parmi lesquelles figurent la Chine, la Turquie, l'Inde, et l'Union Européenne.

 

Commerce en biens États-Unis/ Turquie

Le commerce américain en biens avec la Turquie était excédentaire de 2007 à 2017, selon les chiffres du United States Census Bureau.
Au cours des 11 premiers mois de l'année 2018, la valeur totale du commerce bilatéral en biens États-Unis/Turquie était d'environ 18 milliards 734 millions de dollars avec excédent pour la Turquie d'environ 154,8 millions de dollars.

Pour l'ensemble de l'année 2017, le commerce bilatéral en biens, Turquie/États-Unis s'élevait à environ 19 milliards 154 millions de dollars, avec un excédent américain de 328,5 millions de dollars environ.

L'excédent bilatéral américain cumulé de 2007 à 2017 était environ de 45 milliards 560 millions de dollars dans les échanges commerciaux en biens avec la Turquie.

 

Commerce en biens Inde/États-Unis

Le commerce américain en biens avec l'Inde était déficitaire de 2006 à 2016 selon les derniers chiffres disponibles du United States Census Bureau.
Le déficit américain cumulé avec l'Inde pour ces mêmes années était environ de 200 milliards 40 millions de dollars pour un commerce bilatéral en biens total d'environ 551 milliards 358 millions de dollars.

 

 

Photographie : Archive - Agence Anadolu

 


ACTUALITÉ RÉCENTE «TURQUIE, EXPORATIONS, IMPORTATIONS,  DÉFICIT COMMERCIAL»

 

Turquie: Le déficit du commerce extérieur se réduit de 90% en novembre 2018

 


 

L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]