Naufrage en Méditerranée : «Profonde inquiétude» du CS

Publié par Mohamed Tarek le . Publié dans Société

Le HCR avait annoncé que 500 personnes auraient péri lorsqu’une embarcation a chaviré en Méditerranée à un point inconnu entre l’Italie et la Libye.

AA / New York / Mohamed Tarek - Le Conseil de Sécurité de l’ONU a exprimé ses «profonds regrets à la suite de la tragédie maritime» survenue récemment en Méditerranée.

C’est ce qui ressort d’un communiqué rendu public, samedi à l’aube, par le Conseil, et dont Anadolu a eu copie.

Le Conseil a publié ce communiqué à la suite du naufrage et de la mort de centaines de migrants qui traversaient la Méditerranée vers l’Europe en provenance des côtes libyennes.

Le Conseil exprime dans ce communiqué sa «profonde inquiétude quant à la prolifération des opérations de traite des migrants, dont la vie est exposée au danger, en Mer Méditerranée, notamment, au large des côtes libyennes».

Le Conseil s’est dit «inquiet» quant aux «impacts générés par le crime transnational et les activités illicites sur la sécurité régionale».

Les membres du Conseil de Sécurité ont souligné «l’impératif de traduire les auteurs de ces faits à la justice».

Le Conseil exhorte tous les pays membres de l’ONU, y compris les pays d’origine, de transit et de destination, à coopérer avec les organisations régionales et internationales y afférentes, y compris l’Organisation internationale pour les Migrations (OIM)».

Le Haut Commissariat pour les Réfugiés (HCR) des Nations Unies avait annoncé que 500 personnes auraient péri lorsqu’une embarcation a chaviré en Méditerranée entre l’Italie et la Libye.

 

 

Refugee Crisis

 


 

Mots-clés: crise, réfugiés, Libye, guerre libye, réfugiés europe, réfugié, Mohamed Tarek, Italie, Lampedusa, Mer Méditerranée, crise migratoire, crise réfugiés

Imprimer