New York : conférence sur le drame des Rohingyas à Columbia

Les chercheurs et écrivains du monde entier se sont penchés sur le drame vécu par les Musulmans Rohingyas au Myanmar.

Une conférence internationale sur les Rohingyas s’intitulant "les boucheries contre les musulmans d’Arakan" s’est déroulée à New York au sein de l’université Columbia.

Les chercheurs et écrivains du monde entier se sont penchés sur le drame vécu par les Rohingyas et sur les moyens pouvant y mettre fin dans cette initiative de "l’alliance du travail bouddhiste", une association basée à New York.

Azeem Ibrahim, spécialiste de la question des Rohingyas, a déclaré que la tragédie des musulmans d’Arakan a débuté à l’époque de l’indépendance du Myanmar. Il a ajouté que les musulmans d’Arakan sont opprimés depuis des années et que cette oppression se poursuit actuellement. Il s’agit selon lui de la "pire crise de l’histoire".

Ibrahim a également déclaré que la situation des réfugiés d’Arakan au Bangladesh voisin est inacceptable. Les résidents de ces camps de réfugiés ont perdu "l’espoir de mener une vie digne", a-t-il ajouté.

Les forces armées du Myanmar et des milices bouddhistes mènent depuis août 2017 une campagne militaire contre les Rohingyas d’Arakan.

Le gouvernement du Myanmar considère les Rohingyas comme des réfugiés illégaux alors que les Nations Unies les classifient comme étant "la minorité la plus persécutée dans le monde".

 

 

 

Dildar Baykan, Mohammed Maher Ben Romdhane

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]