Un colloque de trois jours sur l'islamophobie débute à Istanbul

Un colloque de trois jours sur l'islamophobie débute à Istanbul

La série de conférences et séminaires à l'Université Sabahattin Zaim d'Istanbul a pour objectif d'analyser le discours et la géopolitique de l'islamophobie.

 

La deuxième édition du Colloque international sur l'islamophobie a débuté à Istanbul.

La suite de conférences et séminaires organisée par le Centre pour l’Islam et les affaires mondiales (CIGA) de l’Université Sabahattin Zaim d’Istanbul (IZU) était axée sur «le rôle de l’islamophobie dans différents contextes, son discours et sa géopolitique».

Dans son discours d'ouverture, Mehmet Bulut, recteur d'IZU, a souligné que l'islamophobie menaçait les droits de l'homme "de manière grave et abusive".

Déplorant que les musulmans du monde entier continuent à supporter le fardeau de l'islamophobie, il a déclaré: "Au Myanmar, les Rohingyas sont brutalisés, tués et expulsés pour leur religion musulmane".

«En Inde, l'islamophobie a pris une tournure laide au Cachemire et dans d'autres États, où les nationalistes hindous ont transformé la coexistence pacifique en communautés polarisées. De même, les musulmans ouïghours[au Xinjiang, sous contrôle de l'État chinois] sont soumis à une persécution à l'échelle industrielle".

Et d'ajouter : "En dépit de l'inquiétude visible, de nombreux dirigeants et personnalités publiques ont été victimes de violations des droits fondamentaux de l'homme. Malgré les implications dangereuses de l'islamophobie sur la paix et la démocratie, très peu de mesures ont été prises pour s'attaquer de front à ces nombreux problèmes".

 

Solidarité

Anne Norton, professeure de sciences politiques et de littérature comparée à l'Université de Pennsylvanie, a également souligné l'importance de la solidarité entre musulmans et alliés pour lutter contre l'islamophobie.

"Par exemple, en Nouvelle-Zélande, les peuples autochtones ont pratiqué leur danse traditionnelle Haka pour les musulmans, […] Ces actes de solidarité sont d'une importance capitale pour montrer aux gens qu'ils ont des objectifs communs", a-t-elle déclaré.

Au moins 50 personnes musulmanes ont été massacrées et autant de personnes ont été blessées lors de l'attaque terroriste perpétrée contre deux mosquées à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, le 15 mars.

«Nous devons apprendre à aimer la différence», a-t-elle déclaré.

«Il y a une longue histoire ici [à Istanbul] de vivre avec la différence et de bien vivre avec la différence.

"Je pense que cet endroit entre l'Europe et l'Asie avec cette histoire est peut-être le meilleur site pour lutter contre l'islamophobie", a-t-elle noté.

Parlant des puissances impériales à travers le monde, y compris l'Empire ottoman, Norton a déclaré: «Même aux États-Unis, à la télévision, on peut voir le renouveau du passé ottoman dans l'espace public et le passé ottoman dans les cultures publiques."

"Ce qui m'intéresse le plus, c'est la contribution philosophique que l'on peut tirer de ces empires", a déclaré l'académicienne.

 

La conférence se terminera dimanche.

Lors de la session de samedi, le rôle des élites, des groupes de réflexion et des groupes d'extrême-droite, l’islamophobie et la politique étrangère américaine, ainsi que l’islamophobie, utilisée comme un outil de soutien au régime autocratique, seront discutés.

L’islamophobie et l’orientalisme, l’image des musulmans dans l’histoire culturelle, les médias, l’éducation et les arts de l’Ouest et l’antisémitisme feront partie des sujets abordés lors des séances de dimanche.

L'année dernière, la première édition de la conférence sur l'islamophobie, organisée par la CIGA, a également rassemblé certains des plus éminents spécialistes de Turquie et du monde entier.

 

 

 

Nilay Kar Onum, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]