Journée mondiale du hijab: Briser les stéréotypes

Journée mondiale du hijab: Briser les stéréotypes

Les femmes du monde entier sont appelées à manifester leur solidarité en portant un hijab (foulard) ou en postant des selfies avec le hijab et en rejoignant la conversation en ligne en utilisant les hashtags: #FreeInHijab et #WorldHijabDay

La Journée mondiale du hijab, créée en 2013 pour encourager les femmes de toutes les religions et de toutes les origines à porter le hijab pour soutenir les femmes musulmanes, a été célébrée ce vendredi 1er février.

En 2017, la Journée mondiale du hijab est devenue une organisation à but non lucratif, avec pour mission de lutter contre la discrimination à l'égard des femmes musulmanes par le biais de la sensibilisation et de l'éducation, selon son site web officiel.

"Briser les stéréotypes. Briser les frontières" est, selon une déclaration de l'ONG du 20 janvier, la devise de la Journée mondiale du hijab (WHD) 2019, avec le hashtag #FreeInHijab.

"#FreeInHijab est le hashtag dont nous avons grand besoin dans la situation mondiale actuelle, où les femmes portant le hijab sont qualifiées par les médias d'opprimées et de prisonnières", avait auparavant déclaré Nazma Khan, la fondatrice de l'événement annuel.

"Grâce à ce hashtag, les femmes sont encouragées à exprimer leur choix de porter le hijab; dissipant ainsi les idées communes fausses", avait-elle expliqué.

Khan avait confié que la création de cette journée a été motivée par les difficultés auxquelles elle faisait face en raison de son hijab en grandissant à New York.

"J'ai été victime d'intimidations constantes au collège et au lycée. La discrimination a pris une autre ampleur après le 11 septembre 2001", s’était-elle rappelée, évoquant les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis.

Khan avait expliqué qu'au cours des cinq dernières années, il y avait eu beaucoup d'étapes clé dont notamment la reconnaissance de le WHD par l'État de New York en 2017.

La même année, la Chambre des communes du Royaume-Uni avait organisé un événement à l’occasion de cette journée auquel avait assisté la Première ministre britannique Theresa May.

En 2018, le Parlement écossais avait également organisé une exposition de trois jours pour marquer cette journée, et les Philippines ont également pris des mesures pour déclarer le 1er février Journée nationale du hijab, avait rappelé Khan.

Dans sa déclaration du 20 janvier, l’ONG a fait savoir que la mission générale de le WHD est de créer un monde plus pacifique dans lequel les citoyens du monde entier se respectent.

"En particulier, le WHD s'attache à lutter contre le fanatisme, la discrimination et les préjugés à l'égard des femmes musulmanes. Cela est crucial en ces temps où le hijab est interdit dans certains pays, tandis que dans d'autres, les femmes musulmanes sont prises pour cibles et harcelées verbalement et physiquement", précise le communiqué.

A cet effet, la déclaration incluait quelques exemples d'attaques ou de formes d'oppression et de discrimination subies par les femmes musulmanes portant le hijab dans différentes parties du monde.

"Nous devons défendre le droit des femmes musulmanes à porter le hijab", souligne la déclaration.

La déclaration a également invité les femmes à manifester leur solidarité en portant un hijab (foulard) ou en postant des selfies avec le hijab et en rejoignant la conversation en ligne en utilisant les hashtags: #FreeInHijab et #WorldHijabDay vendredi.

 

Fatih Hafiz Mehmet, Hafawa Rebhi

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]