La banque islamique de développement lance un Fonds scientifique de 500 millions de dollars

La banque islamique de développement lance un Fonds scientifique de 500 millions de dollars

Un fonds pour soutenir les scientifiques dans la recherche de solutions aux défis du monde musulman, selon la Banque islamique de développement à Tunis.


TUNIS, Tunisie (AA) - La Banque islamique de développement (BID) a officiellement lancé mardi un fonds de 500 millions de dollars pour renforcer la science, la technologie et l'innovation dans le monde musulman.

Le lancement du fonds, qui soutiendrait les scientifiques dans 57 pays membres de la BID, a été fait lors de la 43ème réunion annuelle de la BID à Tunis.

Le fonds avait été annoncé pour la première fois au Kazakhstan en septembre 2017 par le président de la BID, Dr. Bandar Hajjar.

Hajjar a déclaré que le fonds avait un grand potentiel pour créer un écosystème d'innovation dans les pays en développement.

"Il ne s'agit pas seulement de partager des idées, il s'agit aussi de financement", a-t-il ajouté.

Il a rappelé que 57 pays membres de la BID font face à des défis en matière de développement et que beaucoup d'entre eux ne pourraient pas résoudre seuls leurs problèmes.

La BID veut rassembler les développeurs pour partager la valeur et renforcer les capacités entre les pays membres, a-t-il déclaré.

Il a souligné que la science, la technologie, l'innovation et l'esprit d'entreprise étaient nécessaires dans un environnement favorable.

"La BID veut être un catalyseur pour que les gens puissent mener le processus de développement", a ajouté Hajjar.



Donner à chaque scientifique l'opportunité

Dr. Hayat Sindi, conseillère scientifique en cheffe du président de la BID, a déclaré que la banque aimerait donner à chaque scientifique l'opportunité de fournir des solutions aux problèmes de développement.

Elle a dit que le but du fonds était de donner un coup de pouce aux esprits créatifs.

"Nous devons être généreux et prendre des risques, le fonds a reçu 700 demandes de la Turquie, de l'Arabie saoudite, de la Tunisie et de la Malaisie", a-t-elle annoncé.

Elle a ajouté que la banque avait accueilli favorablement les candidatures de plusieurs personnes et institutions, y compris des organisations non gouvernementales et des chercheurs.

La ministre sud-africaine de l'Enseignement supérieur et de la Formation, Grace Naledi Mandisa Pandor a déclaré: "Je vois le fonds comme une opportunité de travailler ensemble, non seulement dans le monde musulman, mais sur le continent africain."

Mohamed Hassan, co-président du Partenariat InterAcademy, a déclaré: «La BID devrait utiliser son pouvoir pour amener d'autres partenaires, tels que la Banque mondiale, à renforcer les capacités qui sont essentielles au développement des scientifiques.

Le professeur Zakari Abdulhamid, conseiller scientifique du Premier ministre malaisien, a déclaré que la BID avait assez bien réussi à changer des vies au cours des quatre dernières décennies.

Il a ajouté que les pays de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) consacrent moins de 1% de leur produit intérieur brut aux activités de recherche et de développement, tandis que les pays développés dépensent 2,5%.

Des représentants de 57 Etats membres, des hauts fonctionnaires et des ministres des Finances, de l'Économie, de la Planification et du Développement international assistent à la réunion de cinq jours à Tunis.


Gökhan Ergöçün, Bahattin Gönültaş, Salman Hamid Siddiqui, Ümit Dönmez

 










RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

12 décembre 2018

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News


Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]