Tarık Akan enterré à Istanbul

De grandes foules se sont assemblées pour saluer l'icône turque.

     
Écrit par Tutku Senen - ISTANBUL (AA) - Traduit et édité par Ümit Dönmez 

La Turquie a fait ses adieux à l'une des figures les plus emblématiques de son patrimoine culturel moderne: le grand acteur Tarık Akan, qui est mort récemment, âgé de 66 ans, a été enterré, dimanche, à Istanbul.

De grandes foules se sont réunies alors que Akan était mis au repos au cimetière Zuhuratbaba, après la prière d'après-midi à la mosquée Teşvikiye, dans le district central de la ville, de Şişli.

Certains spectateurs ont rendu un hommage plein d'émotion avec les centaines d'œillets qu'ils ont lancés depuis leurs fenêtres au passage du cortège funèbre.

Une cérémonie commémorative au théâtre Harbiye Muhsin Ertuğrul de Şişli a précédé l'enterrement. Un autre rassemblement commémoratif a eu lieu sur la place de la Liberté à  Bakırkoy (Bakırköy Özgürlük Meydanı).

Akan est mort vendredi dans un hôpital d'Istanbul où il avait été soumis à un traitement pour le cancer du poumon.

Akan - le nom de scène de Tarık Tahsin Üregül - a joué dans son premier film en 1970, à l'âge de 21 ans. Dans les années 1970, Akan - qui mesurait 1,92 mètres - a souvent joué le jeune rôle masculin dans les comédies romantiques.

Il a également pris des rôles dans des drames politiques et a remporté de nombreux prix cinématographiques à Antalya, Berlin, Cannes..

Un des principaux acteurs en Turquie dans les années 70 et 80, Akan est apparu dans plus de 100 films, dont Maden (1978), Kanal (1979), Sürü (The Herd, 1979), Yol (La Route, 1982),  Bir Avuç Cennet (A Handful of Heaven, 1985), Kan (Blood, 1986), Ses (The Voice, 1986), Berdel (1990), Karartma Geceleri (Blackout Nights, 1990) et Yolcu (The Passenger, 1993).

Il a également été la co-vedette avec le célèbre acteur et réalisateur turc Yılmaz Erdoğan dans Vizontele Tuuba (2004).

Récemment, il avait pris part dans des documentaires et des séries télévisées.

En 2002, Akan a écrit son premier livre, une auto-biographie, Anne Kafamda Bit Var [Maman, j'ai des poux dans la tête].

Né à Istanbul en 1949, Akan était marié à Yasemin Erkut; ils ont eu deux fils et une fille.

 

 

Tarik Akan buried

© Anadolu Agency -  Enterrement de Tarık Akan à Istanbul

Mots-clés: Istanbul, culture, cinema, film, Tutku Şenen, Ümit Dönmez, Declan Mcveigh, hommage, Cannes, festival de cannes, cinema turquie, istanbul arts, istanbul culture, Berlin, turquie culture, Antalya, tarik akan, festival du cinéma de berlin, acteur turc, acteur, festival du cinéma d'antalya, orange d'or, orange d'or du meilleur acteur, enterrement, funérailles

Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

  • [javascript protected email address]