Washington / Beijing : Des centaines de personnes appellent au soutien des États-Unis envers les Ouïghours

Washington / Beijing : Des centaines de personnes appellent au soutien des États-Unis envers les Ouïghours

Les États-Unis devraient donner l'exemple en utilisant la loi Global Magnitsky pour sanctionner les responsables chinois coupables de l'oppression des Ouïghours, a déclaré un dirigeant lors de la manifestation. dans la capitale des États-Unis.

 

Photographie : Yasin Öztürk, Agence Anadolu, le 6 avril 2019, à Washington, aux États-Unis

 

 

 

 

Des centaines de personnes se sont rassemblées samedi à Washington pour protester contre les violations des droits de l'homme perpétrées par la Chine contre les Ouïghours musulmans dans la Région autonome du Xinjiang, appelant le gouvernement américain à prendre des mesures contre Beijing.

La foule composée principalement de Ouïghours, d'Américains, de Canadiens et d'Australiens a demandé la fin de l'oppression de la Chine contre la minorité musulmane.

La région du Xinjiang abrite 13 millions de Ouïghours. Le groupe musulman turc, qui représente environ 45% de la population du Xinjiang, accuse depuis longtemps les autorités chinoises de discrimination culturelle, religieuse et économique.

Environ un million de Ouïghours, de personnes d'ethnies kazakhe et d'autres minorités musulmanes ont été incarcérés dans un réseau en expansion de camps de "rééducation politique", selon des responsables américains et des experts de l'ONU.

Dans son discours d'ouverture, Omar Kanat, président du Comité exécutif du Congrès mondial ouïghour, a salué l'événement et a remercié les personnes qui ont contribué au rassemblement.

"Nous sommes unis par notre revendication de mettre fin au génocide perpétré par le gouvernement chinois contre le peuple ouïghour et les autres musulmans turcs du Turkestan oriental", a déclaré Kanat, se référant à la région, également connue sous le nom de Xinjiang.

Il a rappelé que les politiques oppressives en Chine causaient de la douleur, des dévastations et une mort atroce pour les Ouïghours et les autres musulmans du pays.

"Nous sommes ici pour mobiliser le soutien politique en faveur de l'action américaine. Il est temps que des mesures concrètes soient prises", a souligné Kanat.

Dolkun Isa, président du Congrès mondial ouïghour (World Uyghur Congress), a déclaré à la foule que lorsque tous les Ouïghours parlent d'une "voix unie", ils ne peuvent pas être réduits au silence.

"Nous sommes des fils et des filles qui ne pouvons plus entrer en contact avec nos parents. Dans mon cas, ma mère est morte dans un camp", a déclaré Isa. "Nous sommes des parents dont les enfants ne peuvent pas grandir dans leur pays et ne peuvent pas pleinement profiter de la culture et des traditions ouïghoures."

Dans ses remarques, le président ouïgour a souligné que le gouvernement américain devait travailler avec l'UE et d'autres "gouvernements sympathisants pour demander collectivement à la Chine de mettre fin à ce crime contre l'humanité".

Les États-Unis devraient donner l'exemple en utilisant le Global Magnitsky Act pour sanctionner les responsables coupables, a déclaré Isa.

"Nous devons dépasser les mots pour passer à l'action concrète avant qu'il ne soit trop tard", a-t-il ajouté.

Kaukab Siddique, professeur américain d'origine pakistanaise à la Lincoln University, en Pennsylvanie, était l'un des manifestants qui ont exprimé leur solidarité avec le peuple ouïghour.

"Je suis ici parce que je suis horrifié par ce que le gouvernement chinois fait aux citoyens musulmans ouïghours qui n'ont pas fait de mal à la Chine", a déclaré Siddique. "Ils veulent juste vivre paisiblement comme des musulmans."

Le professeur a salué la "position morale" de la Turquie contre l'oppression chinoise et a déclaré que tous les pays musulmans devraient au moins appeler les ambassadeurs de la Chine et leur dire que ce que fait la Chine est une erreur.

Esedullah, un Ouïghour qui vit aux États-Unis et qui a refusé de donner son nom de famille pour des raisons de sécurité, a déclaré qu’il n’avait pas entendu la voix de sa mère depuis plus d’un an.

"Mon père est enfermé dans un camp de concentration. J'ai perdu le contact avec ma famille. Je veux entendre la voix de mes parents et prendre mon petit déjeuner avec eux. Je ne peux pas vous dire à quel point ils m'ont manqué", a-t-il confié à l'Agence Anadolu.

Esedullah a rejoint le rassemblement pour soutenir son peuple et faire entendre la voix de ceux qui sont actuellement enfermés dans des camps de concentration.

"Le monde ne sait pas ce qui se passe dans les camps. En étant ici, nous voulons dire au gouvernement américain et au monde qu'ils peuvent mettre un terme au génocide au Turkestan oriental", a-t-il déclaré.

"J'espère que ce rassemblement aidera à arrêter les camps de concentration et à libérer des millions de personnes incarcérées dans les camps. J'espère que tous les Ouïghours pourront s'unir à leurs familles rapidement", a-t-il conclu.

Dans un rapport publié en septembre dernier, Human Rights Watch (HRW) a accusé le gouvernement chinois de "campagne systématique de violations des droits de l'homme" contre les musulmans ouïghours du Xinjiang.

Selon le rapport de 117 pages publié par HRW, le gouvernement procède à "des détentions arbitraires massives, des tortures et des mauvais traitements" à l'encontre de Turcs Ouïghours de la région.

 

 

Servet Günerigök, Satuk Buğra Kutlugün, Ümit Dönmez

 

 

 


ACTUALITÉ CONNEXE "OUÏGHOUR" / "XINJIANG"  / "CHINE"

 

Les camps de détention de la province ouïghoure pourraient constituer la plus grande incarcération de masse depuis l’Holocauste
24 mars 2019

Washington : les violations chinoises contre les Ouïghours sont les pires depuis les années 30
14 mars 2019

La Turquie «suit avec inquiétude le sort des Ouïghours» en Chine
25 février 2019

Le Saoudien Mohammed bin Salman défend l'utilisation par la Chine de camps de concentration pour les Musulmans lors de sa visite à Pékin
24 février 2019

«La Turquie aide à faire connaître le sort des Ouïghours en Chine» selon un activiste ouïghour
12 février 2019

Des intellectuels et des scientifiques ouïghours sont toujours disparus
11 février 2019

Manifestations à New York en solidarité avec les Ouïghours
10 février 2019

La Turquie appelle la Chine à fermer les camps de détention des Ouïghours
9 février 2019

Des manifestations à Berlin en solidarité avec les Ouïghours
21 décembre 2018

Les législateurs indonésiens appellent à l'action contre la persécution des Ouïghours
13 décembre 2018

Chine : Des expatriés ouïghours dénoncenent les pressions sur leurs familles au Xinjiang
28 juin 2018

Chine: Appels à hisser le drapeau national sur les mosquées
21 mai 2018

La Chine interdit le port de la barbe et du niqab au Turkestan oriental
30 mars 2017

Un académicien ouïghour emprisonné en Chine remporte un prix des Droits de l'Homme
12 octobre 2016

Un glissement de terrain fait 35 morts dans le Xinjiang
7 juillet 2016

La Chine s’oppose à l’attribution d’un prix des droits humains à un leader ouïghour
1 avril 2016

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE



 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]