France / Allemagne : Emmanuel Macron et Angela Merkel signent le traité d’Aix La Chapelle

France / Allemagne : Emmanuel Macron et Angela Merkel signent le traité d’Aix La Chapelle

«La menace ne vient plus du voisin. Elle vient de l’extérieur de l’Europe et de l’intérieur de nos sociétés», Macron.

 

Le Président français Emmanuel Macron et la Chancelière allemande Angela Merkel ont signé le Traité d'Aix-La-Chapelle, le mardi 22 janvier 2019
Par Friedemann Vogel / EPA / par Agence Anadolu

 

 

 

Photographie : Des personnes dont certaines vêtues de gilets jaunes, ont manifesté contre la signature du Traité d'Aix-La-Chapelle entre la France et l'Allemagne, le mardi 22 janvier 2019
Par Mesut Zeyrek - Agence Anadolu

 




Le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel ont signé mardi matin le traité d’Aix La Chapelle, qui vise à renforcer les relations entre les deux pays.

La cérémonie de signature a été retransmise en direct sur les télévisions françaises et la page officielle de l’Elysée.

«La journée d’aujourd’hui est une journée essentielle pour l’amitié franco-allemande», a déclaré Angela Merkel au cours de son discours.

Dès le début de son allocution, Emmanuel Macron a voulu «rendre un hommage particulier à De Gaulle, à Adenauer (...) et à Angela Merkel qui n’a jamais cessé de se tenir aux côtés de la France et de l’Europe».

Il explique que : «entre l’Allemagne et la France, c’est un nouveau chapitre qui s’ouvre. Sur les fondations de la réconciliation, nous ouvrons une nouvelle étape».

Le chef de l’Etat estime que «la menace, aujourd’hui, ne vient plus du voisin. Elle vient de l’extérieur de l’Europe et de l’intérieur de nos sociétés, si nous ne sommes pas capables de répondre à la colère qui gronde».

Rappelant que l’Europe doit être «le bouclier de nos peuples contre les tumultes du monde», il a également précisé que le projet européen est un «projet nouveau, sans hégémonie, profondément démocratique».

«Ce traité, il faudra le remplir de vie jour après jour», a de son côté déclaré la chancelière Merkel.

Elle a expliqué qu’elle regrette «l’inertie» et «l’obstination qui conduit à l’ajournement des décisions».

Pour rappel, le 8 janvier dernier, l’Elysée, citée par le média RT France, avait indiqué que le traité «s'appuiera sur le socle fondateur du Traité de l’Elysée de 1963, qui a largement contribué à la réconciliation historique entre la France et l’Allemagne, pour viser un nouvel objectif de convergence accrue entre la France et l’Allemagne».

La présidence a notamment expliqué que «les deux pays visent, ainsi, à approfondir leur engagement commun en faveur de la sécurité et de la prospérité de leurs citoyens, dans le cadre d’une Europe plus souveraine, unie et démocratique».

 

 

Fawzia Azzouz, Lassaad Ben Ahmed

 



L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]