Indonésie : Des élections historiques

Indonésie : Des élections historiques

Publié par Ümit Dönmez le . Publié dans Politique

Les scrutins se déroulent le même jour pour la présidence et la vice-présidence, les sièges parlementaires et les postes locaux pour la première fois.

 

Photographie : par Mahmut Atanur, Agence Anadolu, 17 avril 2019, à Djakarta, en Indonésie

 

 

 

 

Plus de 192 millions d'Indonésiens se sont rendus aux urnes mercredi pour participer aux premières élections présidentielles et législatives simultanées du pays.

Ils éliront leur président et leur vice-président, ainsi que des membres de la Chambre des représentants, du Conseil des représentants régionaux et des conseils provinciaux et municipaux.

Titi Anggraini, directrice exécutive de l'organisme de surveillance des élections de l'Association pour les élections et la démocratie (Perludem), a déclaré que précédemment, des élections législatives avaient eu lieu aux mois d'avril, suivies des élections à la présidence et à la vice-présidence en juillet.

Cette fois, cependant, les électeurs se rendant dans les bureaux de vote reçoivent cinq bulletins de vote à la fois: bulletins gris pour le président et le vice-président, bulletins jaunes pour la Chambre des représentants, rouge pour le conseil des représentants régionaux, bleu pour le conseil législatif provincial et vert pour la régence / conseils municipaux.

"Il n'est pas excessif de dire que les élections de 2019 sont des élections très monumentales et historiques pour l'Indonésie", a déclaré Titi à l'Agence Anadolu.

La responsable associative considère que ces élections sont monumentales, car il s'agira d'élections à très grande échelle, mais aussi historiques, car elles n'avaient jamais eu lieu auparavant dans le cadre de la démocratie électorale en Indonésie.

"Bien sûr, toutes les parties veulent faire partie de cet événement monumental et historique", a-t-elle ajouté.

La course à la présidentielle devrait être une revanche ou match retour entre le président en exercice, Joko "Jokowi" Widodo, 57 ans, du Parti démocrate indonésien (PDI-Pug) (PDI-P) et Prabowo Subianto, 67 ans, du Grand parti indonésien (Gerindra).

Connu pour ses activités dans le secteur de l'ameublement, Widodo est originaire de la région de Solo sur l'île de Java.

Le candidat à la vice-présidence de Widodo et l'un des principaux chefs religieux du pays, Ma’ruf Amin, âgé de 76 ans, était le président de la plus haute instance cléricale du pays, le Conseil indonésien des oulémas (Ulema).

Subianto, d’autre part, fait partie d’une famille d’élite du secteur des ressources naturelles. Il était général dans les forces spéciales indonésiennes avant d'entrer en politique en 2004 au sein du parti Golkar. Il fonda plus tard Gerindra.

Les deux candidats se sont affrontés pour la première fois lors de l'élection présidentielle de 2014, lorsque Subianto avait perdu en retard de six points de pourcentage face à Widodo.

 

 

 

Dandy Koswaraputra, George Albert Bernard, Ümit Dönmez

 

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer