La Turquie fait ses adieux à son célèbre photographe Ara Guler

La Turquie fait ses adieux à son grand photographe, Ara Guler (Photos)

Le photographe turc légendaire est décédé mercredi à Istanbul à l'âge de 90 ans.

 

Photographie : Cérémonie funéraire du photographe turc, Ara Güler, à Istanbul, le 20 octobre 2018
Par Ahmet Bolat, Elif Öztürk, Onur Çoban - Agence Anadolu

 

 

La Turquie a fait samedi ses adieux au célèbre photographe du pays, Ara Güler, décédé mercredi soir à l'âge de 90 ans des suites d'une insuffisance cardiaque.

Le vice-président turc Fuat Oktay et le porte-parole du président Ibrahim Kalin ont assisté à une cérémonie à Istanbul rendant hommage à Guler.

Nonagénaire, Guler avait subi une crise cardiaque et avait été conduit à l'unité de soins intensifs de l'hôpital Florence Nightingale d'Istanbul où il avait rendu son dernier soupir.

Oktay a rappelé que Guler était un grand artiste qui a inspiré de nombreux photographes.

"Nous nous souviendrons toujours de notre artiste remarquable avec respect", a-t-il ajouté.

Le vice-président a noté que l'on se souviendrait particulièrement de Guler par ses entretiens photo et ses documentaires.

Par ailleurs, exprimant le message du président turc Recep Tayyip Erdogan, Ibrahim Kalin a souligné que Guler avait légué un héritage magnifique aux générations d'aujourd'hui et de demain et qu’il était un grand maître de la photographie.

"Les grands artistes continuent à vivre avec leurs œuvres d'art après leur mort. Et je vois Ara Guler, l'un des plus importants photographes en Turquie, qui écrit l'histoire avec son appareil photo en tant que grand artiste", a déclaré Kalin.

Ses entrevues photo avec de nombreuses personnalités telles que l'homme politique britannique Winston Churchill, le philosophe britannique Bertrand Russell, l'ex-Premier ministre indien Indira Gandhi, les peintres espagnols Salvador Dali et Pablo Picasso et le réalisateur britannique Alfred Hitchcock resteront toujours dans les mémoires.

Erdogan a également présenté ses condoléances à la famille de Guler.

 

«L'Œil d'Istanbul»

Surnommé "l'Œil d'Istanbul", Guler s'est fait connaître avec ses portraits en noir et blanc de la ville.

Il avait cependant des problèmes de santé. Güler souffrait d'insuffisance rénale et devait se soumettre à des soins trois fois par semaine.

"Cette dialyse me rend stupéfait", avait-t-il déclaré lors d'un entretien avec l'Agence Anadolu en 2015.

«Je ne peux rien faire trois jours par semaine. Cela prend quatre heures à chaque fois et c'est insupportable.

Cependant, la vieillesse et la maladie ne l'ont pas empêché de poursuivre son travail. En 2015, il a pris des photos de la construction en cours du troisième pont d'Istanbul sur le Bosphore.

Guler appartenait à une famille d'intellectuels turcs.

Sa mère venait d'une famille arménienne qui possédait plusieurs maisons autour de Beyoglu, un quartier historique d'Istanbul.

Samedi, une cérémonie à sa mémoire a eu lieu Place Galatasaray, du côté européen d'Istanbul.

Plus tard, le cercueil de Guler a été conduit dans une église arménienne du district de Beyoglu et il a été enterré au Cimetière arménien du district de Sisli après la cérémonie à l'église.

 

"POUR POUVOIR PHOTOGRAPHIER L'HOMME, ON DOIT D'ABORD AIMER L'HOMME."

ARA GÜLER

 

Etem Geylan, Hikmet Faruk Baser, Can Erözden, Monis Bin Ali, Ümit Dönmez

 




 

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

20 novembre 2018

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News


Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]