Les Arméniens de Syrie sont reconnaissants envers la Turquie pour l'opération «Bouclier de l'Euphrate»

La ville de Jarablus fut libérée du groupe terroriste Daech le 24 août 2016, le premier jour de l'opération antiterroriste transfrontalière turco-syrienne.

 

Photographie : Une église arménienne rénovée par la Turquie après son opération antiterroriste Source de Paix, a repris son service à Tal Abyad, dans le nord de la Syrie, le dimanche 10 novembre 2019

Eşber Ayaydın, Agence Anadolu

 

 

Les Arméniens de la ville syrienne de Jarablus, autrefois occupée par les terroristes de Daech, soit prétendu "État islamique", sont reconnaissants envers la Turquie et l’Armée nationale syrienne (ANS, alors appelée l'Armée Syrienne Libre - ASL) qui ont libéré la ville du groupe terroriste en 2016.

Siron Cilingiryan, un résident de Jarablus, a déclaré que sa communauté avait commencé à vivre librement après que la ville avait été débarrassée des terroristes de Daech le 24 août 2016, le premier jour de l'opération Bouclier de l'Euphrate menée par la Turquie.

«Un tireur d’élite a failli me tirer une balle dans le front juste avant l’arrivée de l’Armée nationale syrienne à Jarablus. Il n'y avait personne en ville à ce moment, alors j'ai dû panser mes propres blessures. Quand ils [les troupes turques et de l'ANS] sont arrivés ici, nous étions dans le bonheur. Nous sommes tous libres maintenant », a déclaré Cilingiryan (Djilingiryan).

Rappelant la période sous l’occupation de Daech, il a noté : "Ils [les terroristes de Daech] étaient toujours désireux de savoir où nous allions et d'où nous venions, mais nous sommes maintenant totalement libres grâce à l'armée turque et à l'armée nationale syrienne".

Réagissant aux affirmations selon lesquelles l'armée turque et l'ANS faisaient pression sur les Chrétiens, Cilingiryan a déclaré que ces allégations "sont totalement dénuées de fondement".

"Rien de tel ne s'est passé ici", a-t-il ajouté.

Artin Aduryan, un habitant de Jarablus âgé de 82 ans, a déclaré avoir beaucoup souffert de la tyrannie du groupe terroriste. Il dit qu'ils [les Arméniens du nord de la Syrie] sont maintenant heureux de constater que personne ne fait pression sur eux.

Depuis 2016, la Turquie a mené avec succès trois opérations dans le nord de la Syrie contre les terroristes YPG / PKK et Daech : l'opération  Bouclier de l'Euphrate (2016-2017), l'opération Rameau d'olivier (2018) et l'opération Source de Paix (2019).

Depuis sa reconnaissance de Daech en tant que groupe terroriste en 2013, la Turquie a été attaquée à de nombreuses reprises par des terroristes Daech, notamment dix attentats-suicides à la bombe, sept attentats à la bombe et quatre attaques armées ayant coûté la vie à 315 personnes et blessé des centaines d'autres.

En réponse aux attaques, la Turquie a lancé des opérations antiterroristes dans son territoire et à l’étranger, neutralisant 4 900 terroristes de Daech et en arrêtant 5 500.

 

 

Omer Koparan, Adham Kako, Sibel Uğurlu, Ümit Dönmez

 

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: turquie syrie, daech turquie, daech syrie, Tel Abyad, bouclier de l'euphrate, Jarablus, Arménien, Arméniens

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]